Pas de prison pour le grimpeur français du Brooklyn Bridge

Le Français Yonatan Souid, qui avait été arrêté pour avoir escaladé le pont de Brooklyn pour prendre une photo, a écopé de 240 heures de travaux d’intérêt général. Le verdict a été annoncé mardi au tribunal criminel de Brooklyn.

Une sanction que le jeune homme “accepte tout à fait”  même si son avocat la juge “excessive par rapport à ce que les autres (personnes ayant grimpé le Pont de Brooklyn, ndlr) ont eu” . Pour lui, son client a été victime du “climat politique actuel à New York” . En juillet et août, un touriste russe et deux artistes allemands ont également escaladé le pont. Le premier a été condamné à des travaux d’intérêt général également.

Yonatan Souid avait déjà effectué 40 heures de travaux dans le New Jersey. Mais le juge Gerstein n’a pas semblé être sensible à cet engagement, répétant que “cela [n’avait] rien à voir avec Brooklyn” . Yonatan Souid échappe à une peine de prison, demandée par le procureur de Brooklyn, mais réalisera tout de même sa peine en milieu carcéral puisqu’il sera chargé du nettoyage d’une prison.

“Reprendre une vie normale”

Yonatan Souid n’aspire désormais qu’à une chose : “reprendre une vie normale” au plus vite. Lui qui espérait “pouvoir passer [ses] examens au Consulat” devra finalement attendre une prochaine session. Si la photographie est une passion pour lui, ses études en agro-sciences PCA à l’université d’Aix-Marseille restent sa priorité. Il compte d’ailleurs “donner le maximum pour rattraper ça en septembre 2015” , durant la session de rattrapage.

Cette mauvaise expérience, Yonatan Souid en a finalement tiré quelque chose de “positif” , en grande partie grâce à un ami rencontré à New York, et son avocat “qui a été d’un immense soutien” .

Il veut revenir à New York, ou ailleurs aux Etats-Unis. Même si il pense qu’il aura “du mal à avoir un visa” , à cause de l’infraction. Son passeport lui sera rendu une fois la peine achevée.