Pourquoi les agents du subway font-ils ce geste à chaque station ?

Vous ne l’avez peut-être jamais remarqué, mais à chaque arrêt du subway, l’agent qui se trouve en milieu de rame descend sa vitre et pointe à une bande noire et blanche en hauteur, au-dessus du quai, qui fait face au train. Pourquoi ce geste étrange ? C’est la question bête de la semaine.

La réponse tient en un mot: “sécurité” . Ces bandes bicolores, situées au niveau du centre de la rame, permettent à l’agent chargé d’actionner les portes de savoir si le train est entré intégralement dans la station. Si l’agent arrive au niveau de la bande, cela signifie qu’il peut ouvrir les portes. S’il est un peu décalé, cela veut dire tout simplement qu’une partie du train n’est pas à quai et que les portes doivent rester closes.

Pointer du doigt est-il nécessaire ? Oui, si l’on en croit un “conductor” de la MTA, le gestionnaire du subway. Dans un commentaire sur Reddit repris par le site Gothamist, il explique que jeter un coup d’oeil ne suffit pas. “La procédure requise est de pointer le doigt à chaque station avant d’ouvrir les portes. La plus grande infraction qu’un agent peut faire est d’ouvrir les portes quand il n’y a pas de quai. Si cela se produit, la première chose que les superviseurs vont demander est: “as-tu montré la bande du doigt ?

Sur son site, la MTA indique que la bande blanche et noire a été mise en place pendant la Première guerre mondiale quand “la technologie a permis à un seul individu de contrôler toutes les portes d’un train” – “avant cela, il y avait un agent tous les deux wagons” . Mais ça n’est qu’en 1996 qu’il est devenu obligatoire de montrer la bande du doigt. “Bien qu’on ne sache pas qui a institué cette obligation, on sait d’où elle vient: le Japon” , poursuit la MTA. “Le personnel dans les transports ferroviaires japonais sont obligés de pointer à différents moments, comme quand le train est à quai” .

Ce geste a inspiré cette vidéo rigolote en 2013: