Après Hollywood, cap sur New York

Tout juste consacré à Hollywood par le triomphe de « The Artist », le cinéma français arrive à New York à point nommé. Pour sa 17e édition, « Rendez-Vous with French Cinema » a commencé en force le 1er mars avec le succès populaire « Intouchables ». Le festival propose une sélection d’une vingtaine de films français, accompagnée par des acteurs et réalisateurs de renom. « Je suis très content pour l’équipe de “The Artist”, très content pour la France : évidemment, tout à coup, il y a un focus sur notre cinéma », se réjouit Vincent Lindon, à l’affiche de « Pater » d’Alain Cavalier.

Pour Mathieu Démy, venu présenter « Americano », « la boucle est bouclée » : « De Georges Méliès à “The Artist”, on célèbre le cinéma ancestral de manière originale ».

Sûrement encouragés par ce regain d’intérêt pour le cinéma français, les réalisateurs présents se montrent confiants quant à l’accueil réservé à leur film aux Etats-Unis. « Le public américain a l’air de beaucoup apprécier les comédies de mœurs à la française, d’être fasciné par l’art et la manière que l’on a de vivre », raconte Benoît Jacquot, venu présenter ses « Adieux à la reine ». Même son de cloche du côté d’Ismael Ferroukhi. Après la projection de son film « Les Hommes libres » au Lincoln Center et à l’IFC Center le week-end dernier,  il se dit touché par « l’attention », « la curiosité » et « la qualité d’écoute » du public.

Héroïnes

« Le festival a l’air de vraiment se féminiser cette année avec la présence dans la programmation de plusieurs films qui montrent des héroïnes fortes »,  remarque pour sa part la réalisatrice Muriel Coulin. Elle fait bien entendu référence aux « 17 Filles » de son film, mais aussi à Salma Hayek dans « Americano » et Carole Bouquet dans « Impardonnables », film d’André Téchiné qui sera projeté en présence de la célèbre actrice française le 7 mars à 18h30 à l’IFC Center et le 9 mars à 20h45 au Lincoln Center. Le film porte sur l’impact de la disparition d’un enfant sur un couple, formé à l’écran par Carole Bouquet et André Dussolier.

Le festival se refermera le 11 mars avec une autre héroïne, celle de « La Délicatesse » de David et Stéphane Foenkinos: une jeune femme, incarnée par Audrey Tautou, qui tente de surmonter un deuil. L’actrice, bien connue des Américains depuis le succès du « Fabuleux Destin d’Amélie Poulain ». Les deux réalisateurs assisteront à la projection du film au Lincoln Center à 21h.

« Rendez-Vous with French Cinema » est aussi l’occasion de découvrir des court-métrages français, tels que « Mon Amoureux » de Daniel Metge, le 7 mars à 16 h au Lincoln Center.

Infos pratiques :

« Rendez-vous with French Cinema » – du 1er au 11 mars – Lincoln Center, IFC Center et BAM Cinématek – Programme complet ici

Propos recueillis par Milena Beurer-Doenst, Camille Hamet et Anne-Laure Perrin-Klein