Après la “High Line”, place à la “Low Line”

Décidément, New York regorge de terres à conquérir. Après avoir transformé des terrains vagues en potagers ou une voie ferrée aérienne en jardin suspendu (« High Line »), voilà qu’un cabinet d’architecte zieute les tréfonds de la ville. Le cabinet en question, RAAD, a dévoilé la semaine dernière, les plans d’un futur parc souterrain dans une ancienne station de tramway, inutilisée depuis 60 ans, près de Delancey Street dans le Lower East Side. « Delancey Underground » – c’est le nom du projet – serait doté de bancs, de bassins ainsi que d’arbres et de plantes.

Mais comment peut-on construire un parc sous terre? Ramsey James, ancien ingénieur à la NASA reconverti en architecte chez RAAD, explique s’être « inspiré de la manière dont les Egyptiens illuminaient les tombes ».

Le but du cabinet est d’amener directement la lumière du jour dans le souterrain. Pour cela, des capteurs solaires seront placés sur Delancey Street, et la lumière sera diffusée dans le parc grâce à des câbles en fibres optiques. Si le projet déjà surnommé « Low Line » par la presse aboutit, ce seront près de 8.000 m2 de galeries qui seront investis par la verdure. Les New Yorkais et les touristes pourront ainsi se balader dans le premier parc souterrain de la ville.

Mais ne nous emballons pas. Le projet n’en est qu’à ses balbutiements. En plus d’une autorisation du gestionnaire des transports publics new-yorkais la MTA, propriétaire de la station, et de nombreuses autres formalités auprès de la mairie, le coût du projet fou est estimé à $20 millions! La « Low Line » risque donc de rester « enterrée » pendant longtemps.