Les Français d’Amérique préfèrent Aubry

Les Français d’Amérique du Nord préfèrent Martine Aubry, en tout cas la poignée qui s’est déplacée lors des primaires organisées à leur intention samedi. Sur les 624 personnes qui se sont déplacées aux Etats-Unis et au Canada, la maire de Lille remporte 260 voix (41,6%). Elle est suivie par François Hollande, qui obtient 184 voix (29,5%). Vient ensuite Arnaud Montebourg avec 76 suffrages (12,2%), puis Ségolène Royal avec 52 (8,3%). Manuel Valls remporte 46 voix, et Michel Baylet 4.

Les chiffres du bureau de New York reflètent ces tendances: sur les 131 votants, 53 ont voté pour Aubry (40,4%), 48 pour Hollande (36,6) et 12 (9,1%) pour Montebourg. La différence new yorkaise réside dans le très bas score de Royal, avec 5 suffrages. Elle arrive après Valls, qui obtient 12 voix. Personne n’a voté pour Baylet. Julien Ducourneau, secrétaire de la section de New York du parti socialiste, nuance les divergences entre la France, les Etats-Unis et le Canada: “Il y a quelques différences entre les votes des Français d’Amérique du Nord et ceux de l’Hexagone, mais dans l’ensemble on retrouve les mêmes résultats: on a deux leaders qui se détachent du reste, François Hollande et Martine Aubry, et un candidat qui arrive en troisième position, Arnaud Montebourg.”

Une participation décevante

Les primaires socialistes en Amérique du Nord n’ont pas connu un franc succès: les 624 personnes qui ont voté dans les différents bureaux représentent 0,62% des inscrits sur les listes électorales. “Un résultat un peu en-deçà de nos espérances”, concède Julien Ducourneau. Le militant rappelle toutefois que ce résultat ne tient pas compte des votes par correspondances qui concernent près de 400 personnes aux Etats-Unis et au Canada, et dont les bulletins ont été dépouillés en France. “En tout, le taux de participation était environ de 1%”, affirme-t-il.

Pour le secrétaire de la section de New York, si la participation a été plutôt faible dans la grosse pomme, c’est en raison de l’éloignement du bureau de vote par rapport au domicile de certains sympathisants. “Il y avait 21.800 inscrits au bureau de New York, mais il ne faut pas oublier que ce bureau englobe entre autres l’Etat de New York et celui du New Jersey. Pour quelqu’un qui habite à Philadelphie, par exemple, ce n’est pas évident de faire tout ce trajet pour voter”, explique le militant. Autre raison qui explique la participation décevante d’après Julien Ducourneau: le vote pour les primaires s’est tenu le jour de Yom Kippur, une fête religieuse. “Tout cela, ajouté au fait que les inscriptions pour les votes par correspondance se sont terminées très tôt, le 13 juillet, explique le faible nombre de votants”. Mais le militant ne perd pas espoir: “on attend plus de monde pour le deuxième tour. On aimerait se rapprocher de la participation en France, qui est d’environ 6%”, affirme Julien Ducourneau.

Samedi prochain, le 15 octobre, on recommence: les sympathisants de gauche doivent choisir entre François Hollande et Martine Aubry pour le deuxième tour. Pour y participer, les conditions sont les mêmes que pour le premier tour: être inscrit sur les listes électorales au consulat de New York avant le 31 décembre 2010 et addhérer à la charte des valeurs de la gauche.

Vote le samedi 15 octobre à l’hôtel W Times Square, au croisement de Broadway et de la 47ème rue. L’adresse exacte: 1567 Broadway, au 5ème étage. Le bureau sera ouvert de 9h à 19h.