Austin et Angers, presque jumelles

Pour en savoir plus

Le site internet du comité de jumelage

Angers-Austin, unies pour la vie?

C’est la ville française, séduite par la vie culturelle de la capitale du Texas et la réputation de ses universités, qui, en 2010, a fait le premier pas pour initier un jumelage. Menée par le francophile maire Lee Leffingwell, Austin ne l’a pas repoussée. « Le jumelage entre Angers et Austin est prometteur » pour le maire d’Angers, Frédéric Béatse, qui veut « miser sur la connaissance, l’échange entre étudiants, l’innovation, la culture et la musique, vecteurs de développement économique ». 

Après une première mission exploratoire en 2011, les Angevins étaient bien représentés au festival South by Southwest cette année comme la précédente. Du côté d’Austin, on n’est pas en reste. L’université St. Edwards a renoué contact avec ses origines dans l’ouest de la France en établissant un partenariat avec l’université catholique de l’ouest basée à Angers. Mais c’était avant le démarrage du jumelage. Quant à l’échange des élèves de CM2 d’Austin International School avec leurs homologues d’une école angevine en 2012, il n’a pas été reconduit l’année dernière, les petits Texans s’étant rendu dans la région de Saint-Nazaire au mois de juin dernier.

Festival, ambassadeur et voyage

Tandis que le partenariat entre St. Edwards et l’université catholique de l’ouest continue de se développer avec la mise en place de binômes d’étudiants français et américains pour accompagner au mieux les nouveaux venus et intensifier les échanges culturels, c’est surtout par le biais culturel que les échanges Austin/Angers ont progressé cette année. Ainsi le mois de septembre sera très austinite à Angers. Après les représentations du groupe “funky-tonk” The Moonhangers il y a quelques semaines, Austin Psych Fest y organise Levitation, un festival complet réalisé en partenariat avec la société locale Radical Production et la salle de musiques actuelles d’Angers Le Chabada. « La relation Austin-Angers a apporté beaucoup de bénéfices aux deux villes, notamment dans les domaines de la musique et de l’éducation », estime le bureau du maire d’Austin dans un e-mail.

La perspective d’un évènement dédié à Angers paraît encore lointaine à Austin. Mais sur le modèle des “ambassadeurs” de villes jumelles dans la capitale angevine, « la municipalité d’Austin pourrait mettre à disposition d’Angevins vivant à Austin un bureau qui leur permettrait d’assurer une représentation auprès de leurs concitoyens texans», explique Bill Clabby, co-président du comité de jumelage.

Ce dernier organise par ailleurs un voyage anglophone en Anjou, l’Angers Loire tour. Une semaine à la découverte de la riche histoire de la ville, du vignoble et du Cadre Noir de Saumur, agrémentée de visites d’églises, de châteaux, d’une croisière sur la Loire et bien sûr de dégustations de poisson au beurre blanc, de vins de Loire ou encore de Cointreau…

Coût de ce séjour d’une semaine en hôtel trois étoiles de style François Ier presque tous repas compris ? 1950$ hors billet d’avion, « un tarif extra au vu du programme », assure le président du comité de jumelage, Albert Milhomme. La douceur angevine, elle, n’a pas de prix.

Credit: Angers Loire Tourisme

Pour en savoir plus

Le site internet du comité de jumelage