“Bébés” crée la polémique en Californie

“Bébés” risque-t-il une condamnation en justice? Le documentaire fait l’objet d’une attention particulière car il pourrait enfreindre une loi californienne sur le travail des enfants en bas âge. La loi en la matière est très stricte et concerne Hattie, le bébé de San Francisco dans le film.

Pour être à l’écran, les nouveaux-nés doivent obtenir des permis et une note d’un médecin. Ils ne peuvent passer plus de 20 minutes par jour devant la caméra et ils doivent être accompagnés d’une infirmière. Les bébés doivent aussi être âgés d’au moins 15 jours. Or Hattie, comme les trois autres bébés filmés dans le documentaire, ne répond à aucun de ces critères.

La productrice et le réalisateur ne s’estiment pas concernés par cette loi car leur documentaire filme les bébés sans les déranger, dans leur milieu naturel. Mais le fondateur d’une agence de casting pour enfants à Los Angeles, Toni Casala, soutient que la loi s’applique à n’importe quel type de production cinématographique. Si quelqu’un porte plainte, une enquête pourrait être menée auprès de la commission du travail de Californie, affirme même l’avocat David Gurley.

La productrice Amandine Billot s’est défendue dans la presse en expliquant que “les lois californiennes sur le travail des enfants ne s’appliquent qu’aux employés, et Hattie n’a jamais été une employée”. Elle précise avoir filmé les bébés sur le principe d’un documentaire animalier “en les dérangeant le moins possible” et en se fondant dans le paysage.