Bishop, en route vers l'aventure

La ville de Bishop, CA se trouve dans l’Owens Valley, un plateau qui se niche entre deux chaînes de montagnes colossales. La route 395 qui vous y mène marque la limite entre Le Death Valley National Park à l’est, et le Sequoia National Park à l’ouest. Que faire pour quelques jours à Bishop? Les locaux vous le diront eux-mêmes, pas de quoi s’ennuyer. Entre vélo, baignade, pêche, escalade, randonnée, ski, snow-board ou simple ballade en nature, vous aurez enfin l’occasion d’utiliser toute votre panoplie Decath’ et devenir le héro de votre propre aventure.

Pas d’équipement ? Pas de panique. La boutique Eastern Sierra Sport sera votre premier stop après l’office du tourisme. Ce lieu, tenu par des grimpeurs locaux, offre généralement des promotions très intéressantes tout au long de l’année, en particulier pour les chaussures de randonnée et d’escalade. Profitez également de cette pause après une longue route pour vous rendre à la porte d’à côté, chez Raymond’s Deli, pour prendre un encas. Ne vous faites pas avoir par la déco sauvage de ce repaire de rebelles, la nourriture y est fraîche et excellente. Choisissez parmi les nombreux choix de sandwichs, wraps et salades aux noms funky proposés sur le grand tableau noir derrière le bar. Profitez de l’attente pour découvrir les inscriptions et autres bizarreries qui ornent les murs de ce resto-bar dive qui se veut new-yorkais et volontairement provocateur.

Une fois restaurés et équipés, vous pourrez partir à l’attaque des grandes étendues au milieu desquelles serpentine la rivière de l’Owens. La région offre de nombreux sites pour pratiquer l’escalade de blocs, quelque soit votre niveau. Une paire de chaussons et un matelas d’escalade vous suffiront pour découvrir ce vaste terrain de jeu. Au nord-ouest, découvrez les Happy et Sad Boulders (les Roches Heureuses et Tristes) ainsi que les mythiques Buttermilks, ces énormes roches rondes semblables aux petits pains (buttermilk buns) qui leur ont valu leur nom. Ces sites naturels sont les repères privilégiés des férus d’escalade qui grimpent sur ces blocs impressionnants. Équipés de cordes et de baudrier, achetez un guide de la région, et filez aux Gorges de l’Owens. Plus loin au nord se trouvent Mammoth et ses Mammoth Lakes, où les amateurs de ski et de snow-board se retrouvent chaque hiver.

La journée touchant à sa fin, plantez votre tente dans l’un des nombreux campings autour de Bishop, avec une mention spéciale à celui de Millpond, Brown’sMillpondCampground. Planté au pied de l’imposant Mount Tom (altitude 4163 m.) aux abords de la route 395, ce site très agréable est géré par un jeune couple dévoué et attentif aux besoin de leur clientèle. Si la perspective de camper ne vous enchante guère, rendez-vous plus au sud, au Village Motel de Bishop. Plus éloigné de la route que ses concurrents, ce motel charmant à la déco kitch vous offre pour $59 par nuit une chambre impeccable avec lit « king size » et kitchenette toute équipée. Bon à savoir : votre clé de chambre du Village Motel vous fera bénéficier de 10% de réduction à Whiskey Creek, un des meilleurs restaurants en ville. Dans un décor traditionnel chaleureux et cosy, vous y serez accueilli par un service excellent (demandez Tony !) et un menu à se damner : essayez les « Famous Whiskey Creek BBQ Pork ribs » ou encore la « Salade Sunshine », vous ne serez pas déçu. Détail important : les vins bénéficient de leur propre Carte et les desserts sont tous plus alléchants les uns que les autres (Crème brûlée, Pudding tiède aux pommes, White Russian Tiramisu, Coconut cream Pie…).

Votre voyage culinaire ne s’arrêtera pas là. Au matin, filez avant la foule à l’incontournable Boulangerie Shats (Shats Bakery) pour un petit-déjeuner inoubliable. Erick Shat’s Bakery. Cet établissement de tradition hollandaise est la preuve que la qualité de l’eau et des ingrédients est le vrai secret d’un pain et d’une viennoiserie de qualité supérieure. Pour les lève-tard, un saut chez Mahogany Smoked Meats vous permettra de découvrir les spécialités fumées locales comme le « jerky », cette viande séchée qui constitue un casse-croûte délicieux bourré de protéines. Etabli en 1922, Mahogany est une véritable institution locale qui propose également petit-déjeuner, sandwich, jambons, fromages, miel et autres gourmandises pour petits et grands.

Une fois rassasié, vous pourrez prendre la voie active vers des montagnes pour visiter le Parc Naturel des Yosemites, ou la voie « détente » pour vous baigner dans la rivière en été, ou dans les sources d’eau chaude en hiver. Vous comprendrez ainsi en peu de temps pourquoi les locaux, malgré des conditions souvent rudes, continuent à vivre dans la simplicité et l’authenticité, loin des paillettes de L.A.

Keough’s Hot Springs

Bishop Chamber of Commerce and Visitors Bureau

Professeure et linguiste de formation, Sophie Fung vit aux États-Unis depuis 2006. Après 3 années passées à New York, elle s'est installée à Los Angeles, et contribue régulièrement à Frenchmorning LA depuis sa création en 2010. Passionnée par les arts, les sciences, l'éducation et la nature, l'objectif de ses articles est d'inviter les lecteurs à sortir, découvrir, bouger, et voyager tout autour de LA.
Article précédentL'espagnol, cheval de troie de la francophonie?
Article suivant"Nobody walks in LA" ?