Boltanski investit le Park Avenue Armory

Un peu plus de cinq mille mètres carré d’installation, c’est le projet ambitieux de Christian Boltanski à New York. Il s’agit d’ailleurs de son plus grand projet aux Etats-Unis jusqu’à ce jour. Cet espace, l’artiste français le comblera par des milliers de morceaux de vêtements, et une musique rappelant le son des battements du cœur qu’il collecte dans le cadre d’un autre projet en cour : Archives du coeur.

Présentée au Grand Palais à Paris en Janvier, l’installation sera transformée pour s’adapter à l’espace de Park Avenue. Œuvre visuelle et sonore, cette installation explore le thème des limites de l’humanité, et sa capacité à se tourner vers le mal. Une vision qui rappelle les illustrations de L’Enfer de Dante par Gustave Doré.

Depuis les années 1970, Christian Boltanski a développé une carrière internationale qui le place sans nul doute au premier rang de la création contemporaine. Se définissant lui-même comme artiste peintre, il va sans dire que ce sont ces installations qui l’ont amené à ce niveau de reconnaissance. Cette dernière installation, éphémère, sera ensuite présentée à Milan, mais avec de nouveaux éléments car ceux qui seront présentés à New York seront recyclés à l’issue de l’exposition, selon la volonté du Français.

Pour accompagner l’exposition, le compositeur français et collaborateur de longue date de Boltanski, Franck Krawczyk a mis au point Dawn, un événement musical unique, partie intégrante du travail monumental de Boltanski, qui sera interprété par Argento et son chef d’orchestre Michel Galante les 2 et 3 juin. Christian Boltanski donnera également une conférence le dimanche 16 mai au sein de Park Avenue Armory, à partir de 2pm. Enfin, pour en savoir toujours plus sur cet artiste, un documentaire, The possible lives of Christian, sera projeté près de l’installation.

Plus d’infos ICI