Buon Appetito!

Ave Caesar. Ceux qui aiment manger te saluent! Les nouveaux restaurants en vue new yorkais vous transportent tout droit dans Italie de vos rêves. Les gardiens de ces nouveaux temples ? Une pléiade composée de Marisa May, la Venus de SD26, Scott Conant, l’Apolon de Scarpetta ou encore le bachique Joe Bastianich qui ouvrira Eataly cet été. Un point commun entre ces maestro : ils sont souvent de la deuxième génération mais n’ont pas oublié leurs racines italiennes.

SD26

Oubliez la mama italienne. SD 26 est un restaurant “cutting-edge” : un bar avec un distributeur de vins high tech incrusté dans le mur pour des dégustations au verre ou à l’once. Assis à votre table, vous pouvez continuer à jouer grâce à une console portable qui vous dira tout sur les sur les plus de 10 000 bouteilles de vin à la carte. Tenu de mains de maîtres par le duo père/fille Tony et Marisa May, SD26 se veut la version moderne du restaurant San Domenico, l’institution de Central Park South qui a fait vivre la dolce vita aux new yorkais pendant plus de deux décennies.

Au menu concocté par la chef milanaise Odette Fada, ravioli de plin, une spécialité du Piémont avec des copeaux de truffe blanche, filet de boeuf venaison qui fond dans la bouche, séléction de fromages italiens. En dessert, panna cotta avec réduction balsamique. Buenissimo.

Un gargantuesque plat de pâtes est offert au chaland à l’entrée du bar à partir de 23h. «C’est notre tradition. Tous ceux qui  le souhaitent peuvent se servir”, explique Marisa. L’esprit de la mama n’est jamais très loin. 19 East 26th Street, at Madison Square Park 212-265-5959


Locanda Verde

Il faut s’armer de patience pour avoir une table à Locanda Verde. Le nouveau restaurant situé dans l’hôtel de Robert de Niro, le Greenwhich Hotel à Tribeca est une histoire de famille. Le fils de l’acteur est impliqué dans l’affaire et au mur, vous pouvez admirer les peintures du père de Robert de Niro. La clientèle est un subtile mélange de banquiers de Citygroup (bâtiment voisin), d’artistes des galeries de Tribeca et de sérieux gastronomes. Andrew Carmellini, l’ancien chef de Café Boulud et A Voce, concocte une cuisine “italienne urbaine”. Les desserts de Karen DeMasco, chef pâtissier sont dignes des banquets de la Rome décadente : tarte au citron servie avec gelato et granité au limoncello ou cheesecake à la ricotta accompagné d’un sorbet de mandarines prosecco.  Carpe Diem. 377 Greenwich St @ N Moore St 212-925-3797

Autres vainqueurs parmi les nouveaux venus :

Maialino

Maialino est la plus new yorkaise des trattoria romaines. Situé dans le Gramercy Park Hotel, Maialino (petit porc) est le dernier restaurant de Danny Meyer (The Modern, Eleven Madison). 2 Lexington Ave 212- 777-2410.

Marea 240 Central Park South  (212) 582-5100

Pas nouveaux mais toujours aussi bons :

Salumeria Rosi : 283 Amsterdam Ave. (73rd / 74th St). 212-877-4800

Il Buco : 47 Bond Street (entre Lafayette et Bowery). 212-553-1932

Babbo : 110 Waverly Place, 212-777-0303

Scarpetta : 355 W 14th St, 212-691-0555

Vous vous sentez l’âme d’un chef italien ?

Signe de la déferlante italienne, le French Culinary Institute a crée une annexe : Italian Culinary Academy. ICA propose une formation aux « essentiels de la cuisine italienne”. Deux soirs par semaine du 22 Février au 17 Mars.

Pour maîtriser l’art des antipasti en version accelérée, vous pouvez choisir le ‘boot camp‘ du Culinary Institute of America à deux heures de New York dans la vallée de l’Hudson. Le prochain camp a lieu du 9 au 12 Mars.