La cardiologie française contre l’infarctus chez les Américaines

pour en savoir plus

 

Le site de la campagne ici

Un casting où l’on voit des comédiennes simuler des émotions (tristesse, joie, orgasme…). Quand on leur demande de reproduire un infarctus, elles se trompent toutes.

C’est le clip que la Fédération Française de Cardiologie  (FFC) a mis en ligne fin septembre en France pour sensibiliser les femmes sur les symptômes méconnus de l’infarctus. En effet, ce dernier se manifeste de manière différente chez les hommes et les femmes, et elles ne le savent pas toujours. Chez elles, fatigue persistante, douleur thoracique, crises d’angoisse, troubles digestifs et essoufflement sont autant de signes avant-coureurs.

La FFC estime que près de la moitié des femmes de moins de 60 ans victimes d’un infarctus du myocarde n’ont pas ressenti de symptômes classiques (douleur dans la poitrine affectant le bras gauche et la mâchoire…).

Il y a 400 morts par jour de maladies cardio-vasculaires. La moitié sont des femmes. Comme les femmes ne connaissent pas ces symptômes, elles sont souvent prises en charge plus tardivement. On a voulu lancer un signal” , explique Philippe Serre, responsable de la communication à la Fédération, qui précise que des discussions sont en cours pour projeter la campagne dans les cinémas français d’ici la fin de l’année. “Le mode de vie des femmes s’est aligné dans le monde du travail sur celui des hommes. Elles fument et boivent plus, mais leur coeur reste plus fragile” .

Aujourd’hui, l’organisation est à la recherche de “bonnes volontés” pour diffuser cette campagne à l’international. Son message peut trouver un écho aux Etats-Unis, où les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de décès. Le clip est sous-titré en anglais. “Nous avons eu beaucoup de retombées en terme de relations publiques en France. Nous n’avons pas de plan de communication en dehors de nos frontières. Tout est fait de manière organique” .

pour en savoir plus

 

Le site de la campagne ici