Carla Bruni-Sarkozy lance sa fondation aux Etats-Unis

C’est la présidente de la fondation qui était invitée ce lundi matin au FIAF (French Institute Alliance Française), mais c’est son mari qui a pris la parole, pour expliquer que la fondation de son épouse allait “développer un programme ambitieux de scolarisation dans les milieux défavorisés, marié à un projet culturel d’envergure” raconte un des invités triés sur le volet -la liste avait été strictement limitée à 20 personnes par l’Elysée. Le président français a également remercié les membres du conseil d’administration du FIAF pour le soutien à l’action de son épouse.

Carla Bruni-Sarkozy est ensuite allée, seule cette fois, visiter deux écoles d’art new-yorkaises, la prestigieuse école de musique Juilliard et  la Steinhardt School, de la New York University deux des établissements participant au programme de la fondation. Chaque année, 25 élèves américains et français, de milieux défavorisés,  recevront des bourses pour leur permettre de se rendre de l’autre côté de l’Atlantique afin de passer un an dans une école d’art.

Le programme sera financé par un don d’1,5 million de dollars fait à la fondation Carla Bruni Sarkozy par John Paulson, patron d’un des plus gros hedge funds new-yorkais, qui s’est fait connaître pour avoir empoché 4 milliards de dollars à la faveur de l’explosion de la bulle des subprimes. Philanthropes particulièrement actifs à New York, où ils distribuent chaque année des dizaines de millions de dollars, John Paulson et son épouse Jenny n’étaient jusqu’à présent pas connu dans le milieu des charities franco-américaines.

Le FIAF a été choisi par la fondation de Carla Bruni Sarkozy pour être le point d’accueil des jeunes Français envoyés à New York, ainsi que pour préparer les jeunes Américains à leur voyage en France, avec cours de français et week-end “d’immersion culturelle”. Pour Marie-Monique Steckel, président du FIAF, c’est l’occasion “d’un premier pas concret vers quelque chose que nous voulons faire depuis longtemps: promouvoir la culture française dans les quartier défavorisés”.

En France, les établissements d’accueil sont: le Conservatoire de Danse et de Musique de Paris, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, l’Ecole Nationale Supérieure de Création et Design Industriel, l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie à Arles et l’Université de Paris I-La Sorbonne.
A New York, outre la Julliard School et la Steinhardt School, il s’agit de Fashion Institute of Technology (FIT), la School of Visual Arts, et l’International Center for Photography.

[nggallery id=9]