Chez les lycéens texans, un concours qui rend le français sexy

Ils sont impatients d’en découdre à coup d’exercices de grammaire et de compréhension orale. De mesurer leurs performances dans différentes disciplines académiques (culture, analyse d’images, interprétation théâtrale, lecture de prose et récitation de poésie françaises), mais aussi en bande dessinée, en vidéo et en foot. Ils, ce sont près de 1 000 lycéens texans réunis ce vendredi 30 et samedi 31 mars au Texas French Symposium, organisé cette année à Spring, dans la région de Houston. Leurs connaissances en français et en cultures francophones seront également testées lors d’un jeu type Question pour un champion ou Jeu des milles euros baptisé Baccalauréat.

Des dizaines de professeurs, de nombreux parents et quelque 125 examinateurs bénévoles, principalement issus de la communauté francophone de Houston, sont mobilisés pour ce grand raout. « Que je sache, le Texas French Symposium n’a pas d’équivalent dans les autres Etats.  Il y a un concours de ce genre en Californie, mais il n’a pas la même ampleur », souligne Susan Dworaczyk, l’enseignante de la Klein Oak High School (et chef du département de langues de l’établissement) qui préside l’association éponyme organisant l’évènement.

Plus de 80 000 élèves texans apprennent le français

A la différence du Grand concours organisé par l’association américaine des professeurs de français (ou AATF, pour American Association of Teachers of French), le Texas French Symposium n’est pas ouvert aux élèves dont le français est la langue maternelle. Cette manifestation née en 1964 à la Mac Arthur High Scool de San Antonio (et qui en est donc à sa 48e édition !) traduit réellement l’engouement toujours renouvelé des Texans, élèves comme professeurs, pour la langue française et les cultures francophones.

Dans cet Etat frontalier du Mexique, l’espagnol est bien entendu la première langue enseignée après l’anglais. A la Klein Oak High School, qui accueille le rassemblement cette année, l’enseignement du français ne concerne ainsi que 300 élèves sur les 4 000 que compte le lycée.

De plus, à la suite des coupes opérées dans les budgets destinés à l’enseignement des langues étrangères depuis deux ans, les professeurs de français doivent se battre pour le maintien de leur enseignement. Le Texas French Symposium invite d’ailleurs les enseignants à prendre les armes (pédagogiques) pour défendre leur matière… en inscrivant leurs élèves à la compétition.

Il n’empêche ! Plus de 80 000 élèves texans apprennent le français, selon la Texas Education Agency. Certes, seules quelques centaines d’entre eux dépassent le niveau débutant. Mais des dizaines de milliers d’enfants sont exposés aux cultures francophones dans tout l’Etat, généralement pendant deux années d’affilée. Et « les gagnants du Texas French Symposium ont une assez bonne maîtrise de la langue », signale Susan Dworaczyk.

Dix voyages en France à gagner

Depuis qu’elle a commencé à emmener des groupes d’élèves en France, limités à quarante personnes, il y a neuf ans, la présidente de l’association constate « une grande différence de motivation entre les étudiants participants et les autres. Le Symposium permet aux professeurs de français de se faire un réseau, les aide à construire leur programme d’enseignement, lui donne une raison d’être. Mais il a également un aspect divertissant pour les élèves et il les amène à s’engager dans leur enseignement de français ». Surtout qu’avec l’aide du gouvernement français, les dix meilleurs partiront trois semaines en immersion dans l’Hexagone cet été.