Chez maman Spielberg

C’est un véritable lieu de pèlerinage pour tout fan qui se respecte. Situé dans le quartier juif de Pico Robertson, à deux pas de Beverly Hills, le restaurant « The Milky Way » (la voie lactée) est le Q.G de la famille Spielberg. Et pour cause, c’est sa mère, Leah Adler, qui, à 90 printemps passés, en tient les fourneaux depuis plus de 35 ans. Ou plus précisément qui distribue les ordres à son armée de marmitons. Car du haut de son mètre 50, cette petite femme à l’humour acéré, impose d’emblée le respect. Cheveux blancs coupés courts à la garçonne, petits yeux bleus pétillants, lèvres et ongles peints en rouge vif, éternelle salopette verte : c’est un personnage truculent, chez qui, microcosme hollywoodien et fans inconditionnels, viennent dîner avant tout pour côtoyer de près la génitrice d’un virtuose du 7e art. « Mme Spielberg, une photo s’il vous plaît !», lance ainsi une famille de New-Yorkais en visite à LA, qui vient de pousser la porte du restaurant. « Ca ne me dérange pas du tout, j’adore être le centre de l’attention et faire ma fofolle», confie-t-elle, une pointe de malice dans les yeux.

 

Avant de passer à table, un petit tour du propriétaire s’impose. Bienvenue au Steven Spielberg Museum où les photos du fiston cheri s’étalent un peu partout dans l’entrée, sur les murs, au bar, coincées entre une peluche d’E.T et un dinosaure en plastique. Sans parler du couloir qui mène aux toilettes, décoré d’affiches de films retraçant près de 40 ans de succès cinématographiques : des Dents de la Mer à La liste de Schindler en passant par Jurassic Park. Mais contrairement aux apparences, la mère de Steven n’a pas la grosse tête et s’amuse volontiers de la célébrité de son fils. “Je dis souvent à Steve : si j’avais su à quel point tu allais devenir célèbre, j’aurais fait faire un bronze de mon utérus”, adore-t-elle plaisanter avec ses clients. La vieille dame passe de table en table, s’enquiert de la qualité des plats et glisse quelques anecdotes familiales savoureuses, par-ci par-là. « Je suis là de 9h du matin jusqu’à la fermeture. Je ne pense jamais à la retraite ! Le contact avec les gens me manquerait trop. J’aime qu’ils se sentent comme à la maison » confie la Yiddiche Mame qui a voulu un intérieur en bois et en briques, avec tapis moelleux à fleurs, banquettes en cuir et étagères décoratives croulant sous les livres. Elle s’interrompt pour écouter quelques notes de Chopin, en fond sonore. Ancienne pianiste de formation, Leah Adler s’installe parfois elle-même devant le clavier pour le plus grand bonheur de la clientèle.

 

Parmi les spécialités de la maison (toutes lactées ou à base de poisson, pour respecter l’une des règles fondamentales de la cuisine juive qui sépare lait et viande), ce sont principalement les plats d’Europe de l’Est qui remportent le plus grand succès : les « Blintzes » (blinis) au fromage, préparés d’après une recette de la grand-mère maternelle de Steven Spielberg, les beignets de pomme de terre à la pomme et à la crème, le choux farci ou encore le cheesecake. Les spécialités mexicaines préparées par les cuistots tirent également leur épingle du jeu tandis que les assiettes de pâtes sont à éviter… Prix des plats de résistance : entre 10 et 17 dollars. «Steven mange à l’œil » admet sa mère « mais je mets un point d’honneur à ce qu’il réserve comme tout le monde ».

The Milky Way, 9108 West Pico Boulevard, Los Angeles. Réservations : 310 859 0004 – Ouvert du lundi au dimanche, sauf le vendredi soir et samedi.