Ciné ou resto? Les deux, en même temps!

Ca commence avec une belle affiche côté cuisine:  le renommé chef étoilé Saul Bolton, propriétaire avec sa femme des restaurants Saul, Vanderbilt et Brooklyn Bangers à Brooklyn s’est chargé du menu. Les produits sont frais et raffinés, et les plats traditionnels ont toujours un soupçon d’originalité : hamburgers aux oignons caramélisés à la mayonnaise faite maison, spécialités végétariennes, humus fait maison, champignons épicés ou encore sandwichs aux aubergines ou au poulet grillé. Et même des popcorns, mais des bons, comme celui au délicieux mélange de jus de citron, fromage doux et feuille de coriandre, celui au caramel pour les plus sucrés ou encore au parmesan et à l’ail pour les plus surprenants. Des plats spéciaux ont été élaborés pour chaque film (entre $7 et $14 le plat).

Outre la cuisine savoureuse, la singularité réside dans le concept. Trois salles conçues avec des chaises confortables et des tables triangulaires proposent une programmation d’art et d’essai tout en partageant un repas. La décoration est très «vintage»: mélange subtil de moderne et d’époque. La façade est très sobre et épurée et l’intérieur cosy et rétro. Tout le complexe cinématographique est donc charmant avec son côté démodé chic. On se sent comme à la maison dans ce cinéma aux allures old school.

Le système de commande est simple et efficace. Soit vous savez déjà ce que vous voulez et vous commandez avant la séance. Soit durant la représentation, grâce à une feuille de papier, vous notez ce que vous désirez et un serveur se chargera de s’occuper de votre commande le temps de la séance.

Pour ceux qui préfèrent manger avant la séance ou après celle-ci, un espace est prévu pour dîner au rez-de-chaussée. Car le dîner-ciné en déconcerte plus d’un. Sur quoi se concentrer ? Son assiette ? Le film? Pour les vrais gourmands ou les cinéphiles passionnés, il vaut mieux éviter. On peut également être gêné par le bruit ou les allers-retours du personnel de restauration. Surtout si l’on regarde un film particulièrement difficile d’accès comme Melancholia (sur les écrans actuellement). Regarder la fin du monde tout en mangeant un hamburger laisse parfois à désirer.

Nitehawk cinéma. 136 Metropolitan Avenue, Williamsburg. L’entrée est à $11. Site internet : www.nitehawkcinema.com