City, Sun and Sea

Si près si loin

C’est un secret bien gardé: 7 miles de plage et de dunes à 30 minutes de Manhattan. Ni train ni voiture: c’est en ferry qu’on va à Sandy Hook, dans le New Jersey. La presqu’île est un parc national, au sud de Staten Island. On part de Wall Street ou de East 34th street. La traversée, le long du port de New York et sous le Verrazano Bridge est une merveille. Sur place, on rejoint les plages à pied ou en navette (3 mns), mais le vélo est le meilleur moyen de découvrir la péninsule. Une piste cyclable de 5 miles la traverse et on peut prendre le ferry avec sa bicyclette. On peut louer un vélo depuis Manhattan pour la journée (voir A NY à vélo).

Pratique: Sandy Hook est comprise dans le Gateway National Park.


Ferry: 30 à 45 mns. Service tout l’été jusqu’au 30 septembre.
Seastreak part de East 34th street et de Pier 11.
Prix: 32 dollars pour les adultes; 17 de 5 à 12 ans et 3 dollars pour chaque vélo.
La plage elle-même n’est desservie que le week-end. Dans la semaine, il faut prendre le ferry SeaStreak jusqu’à Highlands, puis marcher ou pédaler.

Métro, boulot, rouleaux…

Orchard Beach dans le Bronx est la plage idéale pour ceux qui ont peur de quitter la ville. Sans doute une des plus fortes densités de plagistes au centimètre carré de plage. Les tatouages sont de rigueur et la serviette plage imprimée du drapeau porto-ricain fortement conseillée. On peut se baigner (mais la bouche fermée à cause des petites choses en plastique qui flottent). On y danse la Salsa le week-end et s’il n’y a pas de musiciens, les sonos le long de la plage diffusent du reggaeton et de la latin house. Au terminus de la ligne 6 prenez le bus Bx5 ou Bx12. L’idéal est de mettre son vélo dans le train ligne 6 jusqu’à Pelham Bay Park et de pédaler jusqu’à la plage.

Les lignes, D, F, ou N vous déposent en une quarantaine de minutes à Coney Island. N’espérez pas jouer les Robinsons, la plage, bordée par la “Riegelman promenade” est aussi grande que populeuse. On y vend de tout, CD et bracelets, fruits, barbe à papas ou hot-dogs. Station balnéaire très fréquentée jusqu’à la seconde guerre mondiale. Coney Island conserve encore beaucoup d’attractions, manèges ou montagnes russes pour les jeunes ou les éternels jeunes d’esprit.

Au nord Est de Coney Island et aussi loin de Manhattan que Coney island sur les lignes Q ou B vous pouvez fouler le sable de l’immense Brighton Beach. Le quartier, que d’aucuns appelle « Little Odessa » a d’abord accueilli de nombreux juifs fuyant la Russie Tzariste avant que n’arrivent des exilés d’Union Soviétique dans les années 1980 et 1990. Aujourd’hui encore, on entend souvent parler le russe sur les planches de la promenade. Les restaurants russes ou slaves abondent à proximité de la plage. A son extrême Est, derrière les rochers, se cache une petite crique moins fréquentée. Idéal pour se baigner car la mer y est plus calme.

Toujours plus à l’Ouest. Moins accessible en transport en commun mais pratique si vous habitez à Brooklyn : Manhattan Beach. Pour vous y rendre, descendez à Sheepshead Bay sur la ligne Q.

Moins fréquentées parce que plus éloignées, les plages de Rockaway peninsula sont aussi accessibles en transport en commun. Situées au bout de la ligne A, elles accueillent essentiellement des habitants de Brooklyn et de Queens. Au sud, vous pouvez descendre à Rockaway Park. Au nord, Far Rockaway est idéale pour une longue promenade le long de l’océan. Elle l’est moins pour le farniente. Vous toujours pourrez admirer les surfeurs qui viennent s’ébattre dans les rouleaux sans être gênés par les nageurs. Attention, la baignade peut-être dangereuse.

Long Island, en train ou en bus

Si décidément les plages de Brooklyn ou du Bronx vous rebutent, vous pouvez toujours pousser jusqu’à Long Island.

Long Beach est à seulement 50 minutes de Penn Station grâce au Long Island Rail Road ou au bus. Les intrépides peuvent prendre leur planche de surf sous le bras.

Un peu plus à l’Est, les amateurs de musique apprécieront sans doute, Jones Beach car la plage est le théâtre de concerts tout l’été. Pour profiter des terrains de Volley-ball, basketball et golf, nul besoin de voiturecar elle est desservie par le Long Island Bus (N87 et N88).


Pourvu que l’on ait un peu de temps, Robert Moses Beach vaut le détour. Les amoureux de nature et de randonnée pourront profiter du Robert Moses Park avant de s’étendre sur le sable. La voie d’accès la plus pratique est le Robert Moses Causeway. Si vous ne voulez pas payer le parking on peut aussi prendre Long Island Rail Road, descendre à Babylon, un bus vous conduit ensuite jusqu’à la plage. Robert Moses est la seule plage de Fire Island accessible en voiture.

Pour la quasi-totalité de Fire Island, il faut prendre le ferry à Bay Shore. On rejoint ce petit port soit par la route (1h30 de Manhattan) soit en train depuis Penn Station. Environ 30 mns de ferry ensuite pour rejoindre l’île, interdite aux voitures, où on circule à pied ou à vélo. Très étroite, elle étale ses magnifiques plages sur 32 miles. En tout, l’île compte 17 “communities”. Il y en a pour tous les goûts: familles (Ocean Beach, Fari Harbor, Saltaire…); gays (Cherry Grove, Fires Island Pines); partygoers (Kismet, Ocean Bay Park…); etc. Quelques hôtels sur l’île, mais surtout des maisons louées pour la saison. Tout à fait faisable en une journée depuis Manhattan.

Pratique:
Sites pour informations et horaires de ferry: http://www.fireisland.com ou http://www.fireislandferries.com/

Il faut un week end pour s’échapper au bout de la péninsule et presque au bout du monde : Shelter Island. Pour rejoindre cette petit île il faut d’abord se rendre à Greenport, c’est l’affaire de deux heures de car avec la compagnie Sunrise Express (631-477-1200). Un ferry relie l’île à Greenport en 15 minutes tous les quarts d’heure ou presque dans la journée.

En voiture !

En revanche, la voiture est fortement conseillée car le train est cher pour se rendre à la plage de Rye en face Wetchester County Playland Park. Le trajet est de 45 minutes environ et l’admission de 3 dollars pour les adultes et deux pour les enfants mais vous ne serez pas déçu.

Si vous êtes l’heureux détenteur d’un pass de “Wetchester resident” vous pourrez accéder en toute tranquilité à la plage de Glen Island dans le parc du même nom. Ce n’est qu’à une demi-heure en voiture de Manhattan.

Amateurs d’eau douce, vous pouvez vous baigner dans l’Hudson River et même planter votre tente dans l’agréable cadre du Croton Point Park. Il est sans doute plus aisé de s’y rendre en voiture (le parking coûte 7 dollars) mais il est aussi possible d’y aller à pied depuis la gare de Croton-Harmon.

Ersatz

Que ceux qui n’ont ni le temps ni les moyens ne désespèrent pas. Evidemment, il vous faudra renoncer aux châteaux de sable mais vous pouvez toujours étendre votre serviette de plage autour des quelques piscines découvertes de New York.

Dans le West village à la station Hudson St, la piscine extérieure du Tony Dapolito Recreation Center (212-242-5228) sur Carmine Street dans le West village est ouverte gratuitement à tous les New Yorkais durant l’été.

Vous pouvez aussi plonger gratuitement dans la piscine du Hamilton Fish Park (au coin de Houston St. et de l’avenue C) entre le 29 juin et le 3 septembre.