Comment visiter le Mémorial du 11-Septembre ?

Voilà dix ans que les New Yorkais et les touristes n’avaient pas mis les pieds à Ground Zero. Depuis le 12 septembre dernier, une partie de l’enclos qui entoure le site des attentats a été levée pour leur permettre de fouler les pavés gris du nouveau Mémorial national du 11-Septembre. Cet espace situé au coeur du World Trade Center 2.0 compte deux cascades épousant l’empreinte des tours jumelles, des pelouses, des arbres, ainsi que le Musée du 11-Septembre qui doit ouvrir ses portes l’an prochain.

Pour accéder au Mémorial, il faut réserver son billet en ligne (prévoyez de vous y prendre plusieurs semaines à l’avance compte-tenu de la forte demande) et séléctionner l’heure de la visite en fonction des créneaux disponibles. Un groupe de visiteurs est invité à entrer toutes les quinze minutes. Il faut donc veiller à arriver ni trop tard ni trop tôt (pas plus d’une demi-heure à l’avance, précise-t-on sur le site). Passé le contrôle de billets à l’entrée, qui se trouve dans l’angle sud-est de Ground Zero, vous devrez passer la sécurité : les sacs sont scannés et les visiteurs doivent passer au détecteur de métal. Les consignes sont strictes : les sacs trop volumineux sont interdits et le visiteur doit se munir d’une piece d’identité valide (même si celle-ci n’est pas toujours demandée). Il faudra ensuite marcher quelques minutes le long de l’enclos du chantier en suivant les instructions des volontaires.

Le Mémorial surprend à bien des égards. Sa localisation au coeur d’une forêt de gratte-ciel donne au visiteur une perspective surprenante sur le reste de New York. Il a beau être au milieu de la ruche du sud de Manhattan, le bruit des chutes d’eau s’échappant des deux impressionnantes cascades du site transforme le vacarme des rues et des grues voisines en ronronnement. De surcroît, aucun aspect du site n’a été laissé au hasard, de la taille des pavés à la hauteur des arbres. Les pavés sont relativement petits pour « humaniser » la place. L’emplacement des arbres doit permettre à leur branchage de former, quand ils pousseront, un dôme végétal au dessus de la tête du visiteur, agissant comme un bouclier thermique et sonore.

Les pièces maîtresses du Mémorial sont sans conteste les deux cascades géantes conçues pour rendre l’absence des tours jumelles visible. Les noms des 2,983 victimes des attentats du 11-Septembre à New York, Washington et en Pennsylvanie, et du 26 février 1993 au World Trade Center sont gravés dans des plaques de bronze installées autour des cascades. Certains visiteurs passent leur doigt dessus, d’autres y placent une rose ou un drapeau. Les noms de victimes issues d’une même famille ont été regroupés, de même que les collègues de bureau.

Si vous souhaitez trouver le nom d’un disparu, le Mémorial met à disposition plusieurs bornes interactives faciles d’utilisation. Il suffit d’entrer le nom d’une victime ou celui de son employeur. Des volontaires sont sur place pour vous assister. Il se promènent avec des bandes de papier et des crayons pour les visiteurs qui souhaiteraient recopier le nom d’un disparu.

Pour réserver vos tickets, visiter le site du Memorial

Photo : L’une des cascades du Mémorial national du 11-Septembre (crédit : Julien Villa)