Confusion, magouille et cinéma

Encore et toujours notre problème d’identité nationale. Cette semaine Le New York Times critique notre Président et « ses promesses électorales ». Mais surtout,  il met l’accent sur la confusion et l’incompréhension générale que crée cette question. Steven Erlanger ne comprend pas si on parle d’immigration ou des traditions et valeurs Françaises, et dans ce cas, se demande si nos valeurs sont bien « liberté, égalité, fraternité et Laïcité ? ». Le New York Times a la tête qui tourne, tout se mélange, un discours de Nicolas Sarkozy sur l’agriculture devient une dissertation sur l’identité nationale, derrière le manque de Fair–play des joueurs de l’équipe de France se cache un argument… Et comment un débat peut s’élever en sachant qu’il passe après une page mode sur internet. A regret le quotidien new-yorkais voit s’éloigner « la France de Racine » et espère voir là « une farce de Molière».

Après trois ans d’enquête, l’Autorité des marchés financiers a commencé lundi 23 novembre, les auditions à huit clos des 17 dirigeants anciens et actuels d’EADS, et d’Airbus dans le salon d’honneur du palais Brogniart. Ils sont soupçonnés d’avoir eu connaissance des difficultés et retard de la construction de l’Airbus A380, leurs permettant ainsi de revendre leurs actions avant que le marché ne s’écroule. Le New York Times revient sur cette affaire, assurant que « l’enjeu symbolique est de taille » étant donné le contexte actuel, « le ressentiment populaire contre les dirigeants d’entreprises est encore vif ». Pour Nicola Clark, même si on ne trouve pas assez de preuve, les tribunaux français sont connus pour condamner même si ca ne sert pas à grand-chose, « vu le montant des amendes prévues par la loi, il ne dissuadera pas les fraudeurs ».

[ad#Article-Defaut]

Encore un scandale dans le football français. Mercredi soir à Milan, l’OM jouait contre Milan AC en Ligue des Champions. Selon le New-York Times, ce match nul a fait resurgir « des vieux cauchemars, la preuve que les matchs truqués ne sont pas sont nouveaux ». Même si le journaliste reconnait que les deux équipes voulaient marquer cela ne l’empêche pas de douter de « la sincérité du match, surtout avec le passé de l’OM ». En revenant sur l’affaire Tapie, le quotidien se demande si l’équipe française n’a pas une fois de plus «corrompu la ligue ou les équipes adverses afin de rester dans la compétition ». Le New York Times peint un tableau très noir du football et de l’équipe française en concluant « rien ne semble certain sur les terrains de football, mais certaines choses sont plus grandes que la ligue des champions, plus grandes que les escrocs. Un match Barcelone-Madrid en fait partie. »

Une semaine après les Simpsons, c’est au tour de Fox News  de se moquer de Carla Bruni-Sarkozy et de son Oui à Woody Allen. La semaine dernière la première dame de France annonçait avoir accepté de jouer un second rôle dans le prochain film du célèbre cinéaste Américain. La presse s’est empressée d’ironiser. Fox News nous rappelle, les nombreux talents déjà connu de Carla Bruni « mannequin, chanteuse et première dame de France », mais qu’elle n’a jamais été actrice et elle-même avoue n’avoir sans doute « aucun talent ». Bientôt on pourra titrer « Carla Bruni-Sarkozy Chanteuse, Mannequin, Actrice, Epouse ». Au delà de ce nouveau métier d’actrice le journaliste de Fox s’interroge sur la sincérité de Mme Sarkozy après avoir épousé Nicolas Sarkozy « après seulement deux mois de romance ».