Coup de projecteur sur Jacques Perrin

Fils d’un régisseur à la Comédie Française et d’une comédienne, Jacques Perrin, baigne dès son enfance dans le monde du 7ème Art. En 1960, il se fait remarquer avec son rôle dans la Fille à la valise de Valerio Zurlini. Il enchaîne alors les rôles dans des films de Constantin Costa-Gravas, Pierre Schoendoerffer (la 317ème section) ou Jacques Demy (Peau d’âne, les Demoiselles de Rochefort). A seulement 27 ans il créé sa propre société de production. Il en sortira des films engagés tel que Z en 1968, lauréat de l’Oscar du meilleur film en langue étrangère et du Golden Globe du meilleur film étranger, mais aussi Etat de siège en 1972 ou encore Section spéciale en 1974 pour lequel il gagne un prix à Cannes. Dans les  années 90, il continue de produire de jolis succès tels que Microcosmosle peuple de l’herbe (1996) qui lui vaut le César du meilleure producteur en 1997. Il signe enfin Himalaya, l’enfance d’un chef (1999) et Le Peuple migrateur (2001).

Jacques Perrin: Renaissance Man. Les 10, 17, 24, au 31 janvier 2012 (chaque mardi). FIAF, Florence Gould Hall, 55 East 59th St. L’entrée est à $10, $7 pour les étudiants et gratuite pour les membres FIAF. Voir le programme ici. Site internet : www.fiaf.org