Daniel Boulud consacré

Daniel Boulud a le mojo. Après avoir décroché sa troisième étoile au Guide Michelin 2010, Daniel Boulud a remporté le prix du Meilleur restaurant. C’est son compère alsacien Jean-Georges Vongerichten qui a lui remis la médaille lundi soir sur la scène du Avery Fisher Hall au Lincoln Center où se déroulait la cérémonie.

C’est la première fois que son restaurant “Daniel” à New York était nominé dans cette catégorie, qui récompense le meilleur restaurant de plus de 10 ans. (Daniel Boulud a ouvert son restaurant il y a 16 ans mais a déménagé à son emplacement actuel à New York il y a cinq ans). Les nominés de cette catégorie étaient Babbo de Mario Batali à New York, Boulevard à San Francisco, Highlands Bar & Grill à Birmingham en Alabama et Spiaggia à Chicago. Daniel Boulud a gagné son premier “James Beard Awards” en 1992, lorsqu’il était au restaurant Le Cirque.

Zach Bell de Café Boulud à Palm Beach, nominé dans la catégorie Meilleur chef Sud (qui regroupe cinq états du sud dont la Floride) pour la troisième année consécutive a perdu face à Michael Schwartz de Michael’s Genuine Food & Drink à Miami. Mais il en faudrait plus à Zach pour se décourager. Il espère bien que l’année prochaine sera la bonne.

Parmi les autres victoires françaises aux Oscars de la restauration, celle du restaurant Jean Georges qui a remporté le prix du Meilleur service pour le vin, et celle de Claude Le Tohic du restaurant Joël Robuchon au MGM Grand Hotel & Casino, Las Vegas est le Meilleur chef pour la région Sud-Ouest.

Timothy Hollingsworth de French Laundry, le restaurant de Thomas Keller en Californie et candidat américain au Bocuse d’or 2009 est élu jeune chef prometteur de moins de 30 ans. Keith McNally, le plus britannique des propriétaires de bistros français (Pastis et Balthazar à New York), est élu Meilleur restaurateur.

Pierre et Charlotte Calmels du restaurant Bibou à Philadelphie, nominés dans la catégorie Meilleur nouveau restaurant ont perdu face au restaurant italien Marea sur Central Park South. Dans leur restaurant de 30 places assises sans license d’alcool, les Calmels servent une cuisine très française comme les tripes, cuisses de grenouille ou encore le pied de cochon. Un ancien de Daniel et du Bec-Fin à Philadelphie, Pierre se réjouit d’avoir été finaliste aux James Beard.