De l’influence au “conseil stratégique”

Nicholas Dungan était président de la French American Foundation (FAF) depuis 2005. Créée en 1976, en même temps que sa soeur jumelle française, l’organisation a pour but de “renforcer la relation franco-américaine”. Un domaine dans lequel Nicholas Dungan voit aussi un business: il quitte la fondation pour créer un cabinet de conseil, “French-American Partners LLC”, voué au “positionnement stratégique”.

Avant la FAF, Dungan avait déjà mené une carrière résolument transtlantique, entre Paris, Londres et New York, comme banquier d’affaires, notamment chez Merrill Lynch et Société Générale. Il revient au business en espérant “conseiller PDG, gouvernants, et dirigeants de grandes organisations”. “Mais il ne s’agit pas de lobbying au sens américains du terme où des entreprises paient pour que vous fassiez passer telle ou telle loi au Congrès. Je veux intervenir plus en amont, définir les stratégies, à la fois peindre la {“big picture” et en même temps proposer des solutions concrètes pour faire avancer cette stratégie”.}

Nicholas Dungan, qui restera basé à New York, envisage d’ouvrir des bureaux à Washington, Paris et peut-être Bruxelles et devrait “vraissemblablement” se lancer avec un ou plusieurs associés et déjà, prédit-il, quelques clients dans son portefeuille.