Décès de Serge Bellanger

Quiconque a voulu organiser un évènement franco-américain, cherché à lever de l’argent ou tenté de comprendre les arcanes du business franco-américain a forcément croisé sa silhouette longiligne. Pendant près de 30 ans, Serge Bellanger a incarné le business franco-américain. Il avait été élu président de la Chambre de commerce franco-américaine (FACC) en 1983 et occupa le poste jusqu’à son décès, survenu le 24 décembre, à l’âge de 76 ans, des suites d’une longue maladie.

Né à à Vimoutiers, en Normandie, Serge Bellanger avait commencé sa carrière de banquier au CIC (Crédit Industriel et Commercial); il en était encore le directeur général de la branche Amérique du Nord au moment de son décès. A l’exception d’une parenthèse de dix ans à Citibank – qui allait l’amener à s’installer à New York en 1968- sa carrière de banquier fut intégralement consacrée au CIC, dont il ouvrit la branche américaine en 1974.

Il résidait à Manhattan avec son épouse Danielle. Il y était membre actif d’un grand nombre d’organisations de la communauté franco-américaine. Une biographie publiée par la FACC rappelle son amour pour la musique. Pianiste amateur, il soutint notamment Pro Musicis, organisation humanitaire soutenant de jeunes musiciens.

Christine Lagarde, ministre française de l’Economie, a dans un communiqué publié le 29 décembre salué la mémoire de Serge Bellanger, soulignant qu’il avait  “su mettre au service du développement des relations bilatérales franco-américaines, qu’elles soient politiques, économiques ou culturelles, une connaissance profonde de la vie économique et institutionnelle américaine tirée d’une longue et unique expérience au cœur de la vie financière new yorkaise”.

Serge Bellanger était Commandeur de la Légion d’honneur et de l’Ordre National du mérite. La FACC a annoncé le 29 décembre que son vice président, Stephen L. Dreyfuss, assurerait à titre temporaire les fonctions de président de l’organisation en attendant