Deux continents, un langage: l’art

Ils se sont rencontrés lors d’un match de foot organisé par des amis communs. C’était il y a deux ans, à Central park. Les artistes-peintres Sybille Mathiaud, française, et Robert Aitchison, américain,  exposent aujourd’hui ensemble leurs toiles, à New York, dans un espace prêté par un ami designer.

Le thème de cette exposition: la nature et ses paysages. Les grands espaces ciselés des parcs naturels américains pour elle. La densité de la jungle bolivienne pour lui. Souvenirs de voyages. Deux univers si lointains rapprochés là, deux opposés qui se répondent et s’équilibrent soudain.

Aucune concertation dans leur travail. Chacun a peint de son côté de l’Atlantique, à des milliers de kilomètres. Un socle : l'”admiration” et le “respect” sans borne pour le travail de l’autre. Et cette surprise lors de l’accrochage des tableaux : “on s’est aperçu que tout se tenait, que c’était cohérent”, s’enthousiasme Sybille.

La jeune Française a traversé l’Atlantique pour l’occasion. À Paris, elle donne des cours de peintures à des adultes. New York c’est un peu chez elle aussi: elle y a vécu pendant deux ans il y a une dizaine d’années.

C’est lors d’un voyage de Robert à Paris, l’année dernière, que l’idée d’une exposition commune a germé. Le temps de tout organiser et de trouver un lieu. Le projet de deux amis, et l’esthétique comme langage commun.

“La poésie du paysage” au 220 Atelier
220 W. 30th St. Bet. 7th & 8th Av.

Sybille Mathiaud : www.sybillem.com
Robert Aitchison : www.robertaitchison.com

Photo: Andrew T. Foster