EcoFriendlyExpo, enfin du bio chic

J’aime New York un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout ! Pas du tout, le bruit des ambulances, ni le froid cinglant du mois de janvier. Beaucoup, les cerisiers en fleurs autour du réservoir de Central Park et le fleuriste au coin de ma rue qui parle couramment quatre langues. Passionnément, l’énergie des New Yorkais et les rêves fous qu’ils réalisent. Vivre à New York est pour moi un bonheur. Mon côté tout feu tout flamme s’enivre de voir des individus se donner corps et âme à la création de projets qui sont parfois à la démesure de ce pays.

J’aime que tout soit possible mais surtout, quoi qu’on en dise, que l’argent n’arrive finalement qu’en deuxième position après le « sweat equity ». Car l’effort et la volonté sont érigés en valeur numéro 1 à NYC. Mon dernier coup de cœur va à une brune piquante au sourire contagieux. Colombienne et francophone, Angela Royo gère une galerie d’art dédiée aux artistes sud-américains.

Elle me raconte que l’idée a germé un après-midi quand ses enfants de retour d’une conférence sur le recyclage, ont commencé à poser des questions sur l’environnement. Ils voulaient savoir en particulier si les pièces design de leur appartement étaient « écologiquement-correct ». Angela s’est alors rendu compte que l’univers bio et celui du design étaient encore bien éloignés l’un de l’autre. Étonnée qu’il n’existe pas de foire alliant le beau et le bon, elle entreprend alors des recherches et, autour d’un café partagé entre amies, se décide à lancer le projet de la première EcoFriendlyExpo, conciliant enfin design et écologie.

Angela met désormais son expertise de l’art au service de l’environnement en créant un espace ou innovation, design et écologie peuvent se retrouver. Voilà, en vraie New Yorkaise, Angela est allé « one-step further » !  « Fast Forward » quelque 18 mois plus tard, Angela Royo, Mariu Tovar et Miriam Rebling ont travaillé sans relâche. L’équipe vient de recevoir de Mr. Bloomberg, Maire de New York, une lettre de remerciements et de félicitations pour leur initiative. Pour lui, EcoFriendlyExpo est un élément déterminant pour faire de New York la « Greenest city of America ».

EcoFriendlyExpo donnera ses premières leçons de style au mouvement vert du 25 au 27 Mai prochain. Les marques haut de gamme du design, de l’architecture et du voyage mais aussi de l’art et de la mode vont enfin pouvoir montrer comment elles s’impliquent pour l’environnement.

Ce salon n’est pas seulement un lieu de rencontre pour les entreprises. Le grand public va aussi en profiter, car ne faisant pas les choses à moitié, notre trio a ajouté une série de conférences intitulées « Green Power » avec la participation de Robert Ferry et Elizabeth Monoian de The Land Art Generator Initiative et de Ben Jervey, auteur du livre The Big Green Apple : Your Guide to Eco-Friendly Living in New York City.

Quelques écoles devraient même participer à ce rendez-vous, à la croisée de l’art et du vert, à l’instar du Lycée Français de New York. A cette occasion, les enfants seront certainement amusés d’apprendre que même les tickets d’entrées et autres badges sont respectueux de l’environnement. Ils seront en effet imprimés par Ellie Pooh, une entreprise qui utilise des excréments d’éléphants pour créer un papier 100% recyclé et recyclable… Angela m’assure, malicieusement, que les parents ne doivent pas s’inquiéter : «le papier n’a aucune odeur ! »

N’oublions pas que c’est par un projet visionnaire comme celui-ci commencé en 1999 que le Français Tristan Lecomte, fondateur d’AlterEco, s’est retrouvé dans la liste des 100 personnes les plus influentes de 2010 selon le magazine Times. Des petites révolutions, des grandes ambitions, des âmes passionnées et passionnantes. J’aime New York, à la folie!

Agathe Lerolle de She is French

http://ecofriendlyexpo.com/

Preview: Mardi 25 Mai 4pm – 8pm

Mercredi 26 Mai 9 am – 5 pm

Jeudi 27 Mai 9 am – 5 pm

7 West New York 7 West 34th Street (entre 5 & 6 Ave)