Expo photo à la « Mosquée de Ground Zero »

Intérieur spacieux, murs blanc neige, plafond noir et tuyauterie rouge. Le décor est épuré, simple, presque industriel. On se croirait dans un entrepôt reconverti en loft d’artiste. La peinture semble encore fraîche et pour cause, le rez-de-chaussée vient d’être rénové. Le reste du bâtiment, une ancienne usine à manteaux Burlington fermée après les attentats du 11-Septembre, doit aussi faire peau neuve, après dix ans d’abandon.

Pour la première fois, les curieux ont pu pénétrer dans la « mosquée de Ground Zero ». Le centre, qui a été la cible l’an dernier d’une violente controverse entretenue par une coterie de blogeurs, de groupes et d’élus conservateurs, accueillait ce mercredi 21 septembre, date de la “journée internationale de la Paix”, sa première exposition : « NYChildren », une galerie de portraits d’enfants signée Danny Goldfield. Elle sera visible jusqu’au 21 décembre prochain.

Pour la mettre sur pied, Danny Goldfield a pris en photo des enfants originaires de 171 pays différents et résidant à New York. Cela fait huit ans que Goldfield est attelé à la tache, épaulé par des associations d’aide aux immigrés, des centres communautaires et des crèches. Il dit avoir été motivé par une discussion qu’il a eue en 2002 dans l’Arizona avec un Sikh dont deux frères ont trouvé la mort dans ce qui a été décrit par la presse comme « des crimes de haine post 11-Septembre ». Après la tragédie, ce Sikh aurait commencé à dialoguer avec ses voisins et promouvoir la tolérance dans son quartier pour que de tels crimes ne se reproduisent plus.

Le résultat est surprenant: une fresque de visages et d’expressions capturés dans des parcs, des cours de recréation, des barres d’immeubles ou en bord de mer. On y trouve notamment un blondinet emmitouflé dont les yeux bleus grands ouverts laissent apparaître un morceau de papier logé dans le coin de son œil gauche ou un jeune Africain jouant au djembé dans un parc de New York.

Park51, que ses opposants et les medias appellent « mosquée de ground zero » alors qu’elle n’est ni une mosquée (mais un centre culturel islamique) ni à Ground Zero (mais à deux rues au nord, sur Park Place), a l’ambition de devenir un forum des religions et une vitrine pour l’islam dans le sud de Manhattan. Sharif El-Gamal, son fondateur, dit avoir calqué le concept du centre sur le modèle du 92nd Street Y dans l’Upper East Side, où ses enfants ont appris à nager.

A terme, le bâtiment principal doit compter une piscine, un auditorium, une salle de sports, une crèche, une école culinaire et un mémorial pour les victimes du 11-Septembre. Dans une annexe, qui fait office de salle de prière depuis quelques années, le centre propose déjà des cours de yoga et de capoeira pour enfants et adultes.

NYChildren à Park51 – 45-51 Park Place entre Church St et West Broadway – Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h et 10h à 17h le samedi et le dimanche. Gratuit. Site ici