Festival d’avant-garde à l’Alliance

L’Alliance Française de New York a des grandes ambitions: devenir le lieu “incontournable” de la création artistique française. A partir du 25, le FIAF (French Institute-Alliance Française) lance un festival destiné à devenir annuel. “Crossing the line” ouvre à de jeunes artistes français, certains déjà bien établis, les portes de New York.
Le Fiaf a une réputation bien établie pour le cinéme, mais il y avait une place à prendre pour les arts vivants. Nous voulons faire de ce festival un lieu emblématique de la création française contemporaine à New York” explique Lili Chopra, directrice de la programmation du Fiaf qui a organisé le festival avec Lizzie Simon. Le nom, “Crossing the line” donne le ton: provocateur, insolent, insolite. «On montre ce qu’est la création, déplacer les lignes, “pushing the envelop”», ajoute Lili Chopra.

Pluridiscplinaire est donc ce festival, qui mêle danse, cinéma, musique, théâtre, sculpture… Mais c’est encore le cinéma qui sera l’un des points forts de la programmation avec Isild Le Besco.
Isild Le Besco
La soirée d’ouverture, le 25 septembre, lui est consacrée, avec notamment la première américaine de son dernier film, Charlie. (Voir le programme de la soirée ici).
Le cinéma sert aussi de passerelle vers d’autres arts, la musique par exemple avec le compositeur Alexandre Desplat. Le 2 octobre il joue avec son Traffic Quintet les “plus belles bandes originales du cinéma français”, de Godard à Audiard. La passerelle est double: dans le même temps, sont projetées les vidéos du plasticien Ange Leccia

La danse est l’autre star du festival, avec un autre nom de “jeune déjà connu”: la compagnie Käfig de Mourad Merzouki. “Terrain vague”, mélange savoureux de hip-hop et d’arts du cirque sera au Florence Gould Hall les 29 et 30 septembre.
Terrain Vague de la compagnie Kafig
Le festival est aussi un festival “éclaté”, présent dans de nombreux autres endroits outre le Florence Gould Hall. La danse montre l’exemple: le chorégraphe Alexandre Roccoli à Brooklyn (Chez Bushwick); “FranceOff” une compilation de mini spectacles de 7 minutes, par des chorégraphes français et américains; ou encore Pierre Rigal au Baryshnikov Arts Center (Erection du 24 au 27 octobre).

“Notre ambition est aussi d’être un lieu de collaboration entre artistes français et new-yorkais”, note Lili Chopra. La jeune artiste Cécile Pithois présente ainsi une installation où elle invite des chorégraphes, notamment le japonais de New York Kota Yamazaki.

(voir le programme complet ici)