Food Coop

15h30. 21 janvier 2008, jour férié dédié à Martin Luther King. Au sous-sol, autour de la grande table de métal, équipés d’un tablier, d’un bandana sur la tête et de gants en plastique, les dix bénévoles s’activent. Ils emballent, sur fond de jazz, les morceaux de fromage qu’ils viennent de couper, pèsent les petits sacs remplis d’épices ou de fruits secs, et collent les étiquettes avec le prix dessus. Ensuite, un des bénévoles monte faire un tour dans les rayons pour placer les morceaux de fromage et les sachets sur les étagères. Là-haut, c’est la cohue, comme souvent : caddie contre caddie, une demi-heure d’attente aux caisses…

Johanna, bénévole depuis cinq ans, s’y connaît en fromage. «Je conseille toujours de travailler lentement pendant ce shift, car on est trop nombreux et il n’y a pas assez à faire pour tout le monde». Avec plus de 12 500 membres, la coopérative alimentaire de Park Slope est la plus grande des Etats-Unis. Sa particularité : les aliments sont 20 à 40% moins cher que dans les autres supermarchés. La viande, le fromage, les fruits et légumes viennent des fermes des environs, sont « bio » et de très bonne qualité.

Autre particularité du «food processing» : personne ne dirige l’équipe. Du coup, chacun s’organise comme il l’entend. Vivian, la cinquantaine, découpe le parmesan avec dextérité. Cette artiste peintre, membre de la coopérative depuis huit ans, habite dans l’Upper West Side. Elle vient une fois par mois pour faire ses courses, munie d’une valise qu’elle remplit de nourriture à ras bord ! Peter, la trentaine, fait son premier shift avec sa femme. En deux temps trois mouvements, il découpe un imposant cheddar. Johanna lui conseille de recouper certains morceaux en deux. «Pense aux célibataires», lui lance-t-elle en riant. Deux autres femmes, la quarantaine, dont une enceinte, discutent dans leur coin de leurs enfants pendant qu’elles pèsent les sacs d’épices. Une vieille dame, silencieuse, est concentrée sur le remplissage d’autres sacs d’épices. Un autre bénévole, I-Pod à fond, se la joue solo en n’adressant la parole à personne.

18h. Le shift est fini. Le temps a passé vite ! La table de travail est nickel, le sol aussi. Les bénévoles du shift suivant arrivent peu à peu. Seule indication à leur donner : ne plus couper de cheddar aujourd’hui !

Bon à savoir pour les personnes qui veulent devenir membre : seules les cartes de débit sont acceptées, sinon il faut régler en espèces. Contrainte : toutes les personnes vivant sous le même toit doivent être membres. Les enfants sont censés rejoindre la coopérative à partir de 18 ans.

Infos Pratiques :

The Park Slope Food Coop

782 Union Street, Brooklyn, New York 11215
Métro : Union Street (lignes R et M)

718-622-0560