Foot et fast-food

La dernière pub gay-friendly de McDonald en France crée le buzz au quatre coins du monde. Aux Etats-Unis, nation-mère du géant du Fast Food, on semble surpris, voire choqué par ce spot publicitaire sur le thème de l’homosexualité. Un jeune homme assis dans un restaurant Mc Donald attend son père qui est parti chercher leur commande. Il reçoit un appel de ce qui paraît être son petit ami. Lorsque son père revient, ce dernier lui raconte l’homme à femme qu’il était plus jeune, ne se doutant pas de l’orientation sexuelle de son fils. Pour le New York Daily News, ce spot publicitaire “envoie un message très troublant car on n’arrive pas trop à comprendre la réaction du fils face aux commentaires de son père”. La question soulève le débat. Pour Bill Daley du Chicago Tribunece spot ne serait peut être pas bien perçu aux Etats Unis”. Bill O’Reilly de Fox News se moque de cette publicité pendant son émission en se demandant si “Mc Donald aurait fait une publicité spéciale pour Al Qaïda”.” Une réflexion inacceptable” pour la communauté homosexuelle du site Glaad qui a demandé des excuses publiques au présentateur de Fox News, n’admettant pas qu’on mette en relation les homosexuels et l’organisation terroriste. Le site web Homo Planet a lui aussi critiqué la publicité “cela ne sert à rien à la communauté gay puisque son homosexualité reste un mystère”. Ne vous attendez pas à ce que cette idée fasse son chemin aux Etats Unis, Lisa Howard, Directeur de McDonald’s Médias a déclaré que la campagne “Come as You Are” avait été faite exclusivement pour la France.

Si la Coupe du Monde est sur le point de débuter en Afrique du Sud, le match entre les sponsors, entamé il y a déjà plus de trois ans, arrive à sa fin. Dans un article du New York Times, Eric Pfanner explique les files d’attente des sponsors pour le parrainage des clubs de football internationaux. Adidas, Nike et Puma sont les trois grands sponsors se disputant les contrats des plus grosses équipes. Et cette année, la plus grosse inflation concerne l’équipementier des Bleus puisqu’à compter du 1er janvier 2011, c’est Nike qui accompagnera la France, moyennant un contrat sur quatre ans de 320 millions d’euros (contre un peu plus de 40 millions d’euros pour Adidas qui était partenaire de la Fédération depuis 1972). Le journaliste s’étonne que “le maillot français devienne alors le plus généreusement sponsorisé parmi toutes les équipes internationales de football“.

Toujours pour les fans du ballon rond, le site d’informations sportives bleacherreport consacre un article aux plus beaux matchs de l’histoire de la Coupe du Monde (hors finales). La France a un beau palmarès puisqu’elle apparait deux fois dans ce classement. A la 4ème place tout d’abord, pour le match de quart de final qui opposait les bleus à l’équipe du Brésil lors de la Coupe du Monde 1986. Match que la France avait gagné au tirs au but après un long combat. Enfin, sur la dernière marche du podium on retrouve une nouvelle fois l’Equipe de France grâce à la demi finale contre l’Allemagne de l’Ouest en 1982. Le résultat est cette fois-ci défavorable pour les bleus, malgré les efforts de Michel Platini, c’est l’Allemagne qui jouera la finale face à l’Italie cette année là.

Après le succès de Micmacs à Tire-Larigot, le cinéma français continue de ravir les critiques américains. Le deuxième film de Mia Hansen-Love, Le père de mes enfants, en salle depuis le 28 mai à New York, est reçu avec enthousiasme. Pour Manohla Dagis du New York Times, si le film est « un conte de cinéma » où l’on voit l’envers du décor, il n’en est pas moins touchant par « l‘histoire d’amour d’une famille qu’il raconte ». Dans sa critique hebdomadaire du  Wall street Journal, Joe Morgenstern ne veut pas trop en dire sur le film et «laisser la surprise aux spectateurs», “l’un des événements du scénario m’a tellement laissé abasourdi que j’aurai voulu que le film s’arrête le temps que je reprenne mon souffle» raconte le journaliste.