La Fournette, sacrée “Best Baguette Chicago 2017”

Les amoureux du pain avaient rendez-vous au Sofitel de Chicago jeudi soir pour la grande finale de la compétition “Best Baguette Chicago 2017” organisée par French Morning et Frenchly. Plus de 250 personnes étaient venues pour déguster les baguettes -et force fromage et charcuterie- et découvrir qui faisait la meilleure.

Le célèbre chef alsacien de Chicago (Everest), Jean Joho, était à la tête du jury d’experts , avec Dominique Tougne (Chez Moi), Greg Biggers (Sofitel), Yves Roubaud (Shaw’s Crab House), Tim Foley (Bits of Swiss, Michigan), Chris Pandel (The Bristol) et Audarshia Townsend (journaliste spécialisée). A l’aveugle, ils ont goûté les huit baguettes présentées par les boulangers, ainsi que huit pains spéciaux. “Le niveau général était excellent, notait Jean Joho. C’est très satisfaisant de voir autant d’excellents artisans apparus ces dernières années!”

Les boulangers étaient tous arrivés motivés et ravis de se retrouver. “Lorsqu’on a commencé la boulangerie en 2007, on trouvait très peu de bon pain ici, raconte Vincent Colombet, propriétaire de La Boulangerie, un des compétiteurs. Depuis beaucoup d’excellents boulangers ont ouvert”. Parmi les compétiteurs, on trouvait autant de Français venus apporter leur passion boulangère aux Etats-Unis, que d’Américains, tout aussi passionnés.

C’est d’ailleurs une boulangère américaine qui a remporté le premier prix de la soirée, celui décidé par le vote du public sur place, le “Fan Prize”, qui est allé à Hewn Bread (à Evanston). Formée à Seattle, avant de travailler dans plusieurs restaurants à Chicago et d’ouvrir Hewn Bread, Ellen King était fière de voir son pain reconnu par le public: “toute notre farine est “organic”, achetée auprès de fermiers locaux; toutes nos méthodes sont traditionnelles”. Formée par un chef français à la cuisine, elle a en revanche appris la boulangerie toute seule: “ça nous a pris quatre ans à faire la baguette que nous voulions, mais nous y sommes arrivés!”.

Une autre boulangère américaine a été récompensée par le prix du meilleur “Specialty Bread”, attribué par le jury à Jordana Downer, de Bennison’s (North Shore). La jeune femme, récemment sortie de la célèbre French Pastry School de Chicago, est l’héritière d’une tradition boulangère très américaine. La boulangerie a été créée en 1938 et Jordana est la troisième génération de Downer à être au fournil.

Mais c’est un Français, arrivé à Chicago il y a seulement cinq ans, qui a triomphé. Pierre Zimmerman, patron de La Fournette (Old Town), a remporté le Prix des lecteurs et surtout le Grand Prix, décerné par le jury. “C’est une récompense précieuse pour nous et pour l’équipe, confiait le boulanger, pourtant habitué aux récompenses puisqu’il avait gagné en 1996 la Coupe du Monde de Boulangerie. L’équipe était très motivée par la compétition, ils vont être ravis, d’autant que je leur avais promis de les emmener tous au restaurant si on gagnait!”. Un dîner qui aura des allures de banquet: La Fournette compte désormais quelque 50 employés. En cinq ans, la petite entreprise familiale a bien grandi. “C’était l’objectif lorsque nous avons décidé de quitter notre village d’Alsace, où notre boulangerie marchait très bien, avec 15 salariés. On voulait tenter une aventure, se remettre en question et réussir au pays de l’entrepreneuriat”. 

Dès l’ouverture, Pierre Zimmerman et son épouse Michelle ont découvert le goût des Américains pour les produits artisanaux, en même temps qu’une “taille de marché qui n’existait évidemment pas dans notre village de 400 habitants”. La boulangerie réalise désormais 75% de son chiffre d’affaires dans le gros, en vendant aux restaurants, supermarchés (comme Whole Foods ou Treasure Island) et autres revendeurs. “Mais notre boutique continue d’être très importante pour nous, avec une clientèle très fidèle”. Une clientèle qui pourra désormais admirer ce nouveau diplôme affiché fièrement dans la boutique, celui de la meilleure baguette de Chicago.