French in Motion, l’asso de networking de l’audiovisuel, arrive à D.C.

Après New York il y a deux ans, French in Motion s’attaque aujourd’hui à D.C. Bien implantée dans la Grosse Pomme avec une centaine d’adhérents et – entre autres – un partenariat avec l’Independent Film Week, l’association francophone de networking des professionnels de l’audiovisuel (réalisateurs, diffuseurs, scénaristes…) et du cinéma ouvre une antenne dans la capitale fédérale.

« On veut être un lieu d’échanges pour les professionnels francophones de la région et avec les professionnels en France qui auraient besoin d’aide et de mises en contact, explique Laetitia Giansily-Doyle, en charge de French in Motion à D.C. et elle-même représentante aux USA du catalogue de Terranoa, une société de distribution de documentaires. Au niveau de la fiction, DC n’est bien sûr pas au même plan que New York, mais pour ce qui est du documentaire, il y a beaucoup de choses à faire ici, d’autant plus qu’il y a énormément de chaînes de télé ».

Encore balbutiante, cette nouvelle non-profit washingtonienne n’a pour l’instant qu’une quinzaine de membres, mais a déjà noué contact avec Filmfest DC, le Festival du film de l’environnement et le DC Independent Film Festival afin de devenir partenaire.

« Le but est par la suite d’organiser des panels de discussion, de travailler avec les services culturels de l’ambassade, d’y faire des projections, de lancer des formations… », avance Laetitia Giansily-Doyle.

Le groupe Google de French in Motion