Fumeurs: les Français passent les US à tabac

La France, nation de fumeurs ? C’est l’impression que cela peut donner vu des Etats-Unis. Ici, la part de fumeurs au sein de la population adulte atteint “seulement”19,3% (soit 45,3 millions de personnes) selon le « National Health Interview Survey » pour 2010 publié en septembre 2011 par l’agence fédérale de santé publique, la CDC (Center for Disease Control). En France, la part s’élève à 28,7%, d’après le Baromètre Santé 2010 de l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé). Le taux de fumeurs connaît des évolutions différentes dans les deux pays. En France, il est en augmentation de près de deux points depuis 2006. Aux Etats-Unis, il a légèrement baissé – il était de 20,8% cette année-là.

Disparités hommes / femmes

Dans les deux pays, la part des hommes fumeurs est plus importante que celle des femmes. Aux Etats-Unis, 21,5% des hommes fument contre 17,3% des femmes. Dans l’Hexagone, 31,5% des hommes fument (contre 25,7% des femmes).

Niveaux d’études

Aux Etats-Unis comme en France, ces chiffres changent selon la population ciblée. Les statistiques américaines montrent ainsi que le pourcentage de fumeurs diminue plus le niveau d’études est élevé: seuls 6,3% des adultes titulaires d’un master fument. En revanche, 45,2% des adultes titulaires d’un “GED diploma” – que l’on passe uniquement si l’on n’a pas le diplôme du lycée- fument. La pauvreté joue aussi, puisque 28,9% des Américains vivant sous le seuil de pauvreté sont fumeurs. En France, les statistiques vont dans le même sens: selon l’Inpes, 33,7% des non diplômés fument, contre 19,1% de personnes ayant un diplôme Bac+5.

Si les tendances sont les mêmes en France et aux Etats-Unis, les Américains sont toujours moins nombreux -en pourcentage- à fumer. Peut-être parce qu’aux Etats-Unis, les règles anti-tabac sont plus strictes qu’en France. En mai dernier, New York a mis en application une nouvelle loi anti-tabac jugée particulièrement stricte. La loi allonge la liste des lieux où il est interdit de s’en griller une : en plus des terrasses de cafés, les restaurants, les bars et les bureaux, la clope est bannie des plages, des 1.700 parcs et espaces verts de la ville et des “places piétonnes” comme celle de Times Square. A Los Angeles aussi, les règles ont été resserrées: il est interdit de fumer aux terrasses des cafés et même devant les « food trucks » vendant de la nourriture à emporter. Même chose à San Francisco où l’on ne peut pas allumer une cigarette à moins de huit mètres d’une aire de jeux pour enfants, dans les parcs ou aux arrêts de bus. Fumer dans sa voiture est interdit si un mineur se trouve dans le véhicule.