Galerie Ricart, où comment allier Art et Business

Martial Ricart est un homme modeste qui n’aime pas parler de lui, pourtant la richesse de son parcours contribue à faire de lui un « galeriste » atypique. Après voir terminé ses études aux Etats-Unis en 1998, Martial passera 10 ans en agence de  pub à San Francisco, à New York et à Paris.

En 2005 il décide avec Caroline sa femme de prendre une année sabbatique. Ils embarquent leurs deux enfants dans un tour du monde où ils passeront beaucoup de temps à découvrir l’Inde et le Brésil.

Pourquoi avez vous décidé de vous installer à Miami ?

En 2007, comme nous avions tous les quatre nos papiers, nous avons décidé de nous installer à Miami parce que la vie y est douce et très agréable pour de jeunes enfants. J’ai tout d’abord regardé du coté des agences de pub, mais rien ne correspondait a mon expérience. Je suis passionné d’art depuis très longtemps, mon père et ma femme sont des artistes peintres et j’ai accepté de tenir à Miami la Galerie d’un ami New Yorkais pendant Art Basel 2007, il m’a appris à concevoir l’art comme un investissement. Même si je connaissais l’histoire de l’art, j’étais incapable de mettre un prix sur une œuvre, j’ai donc découvert un univers qui m’a passionné et j’ai décidé il y a un an d’ouvrir ma propre galerie.

De quelle manière sélectionnez-vous vos artistes ?

Avant de me lancer j’ai fait une étude sur les galeries présentes à Miami et je me suis aperçu que la qualité de ce qu’elles proposent n’est pas aussi pointue qu’à New York, Paris ou à Londres. La plupart des galeries représentent des artistes émergeants et très peu d’artistes établis, j’ai décidé de me démarquer et de proposer un mix des deux.

Je trouve et je sélectionne les œuvres d’artistes établis sur le « second marché », soit en achetant à des salles des ventes, soit à des particuliers.

Il y a différentes manières d’aborder l’Art : le placement avec les maitres et les artistes reconnus, l’investissement avec les artistes émergeants et le coup de cœur mais au delà de $50 000 les gens veulent être certain de faire un bon achat et d’investir sur un artiste qui a du potentiel.

Quelle est la vision de votre galerie ?

Nous essayons de dénicher des artistes dont la cote peut monter et pour ca je passe tous les jours de nombreuses heures sur Internet pour étudier ce qui se passe dans les salles des ventes, par exemples je regarde les artistes qui viennent d’etre pris par les meilleures galeries au monde comme la Galerie Marlborough ou la Galerie Saatchi, ou par un grand collectionneur comme Pinault. Je suis en permanence à l’affut de ce genre de signes.

Je représente aussi des artistes émergeant dont je suis le travail depuis des années, certains sont devenus des amis. Ces artistes ne sont pas encore sur le marché de l’art et je souhaite petit à petit les y faire rentrer.

Les maîtres comme Picasso, Warhol sont des artistes qui sont à 100% de leur valeur, ce sont donc des placements qui permettent de diversifier un portfolio, mais il ne faut pas s’attendre à gagner beaucoup d’argent.

Il ne faut pas etre hypocrite: on investit dans l’art aussi pour sa rentabilité, surtout en ce moment ou les valeurs comme la bourse et l’immobilier ont plongés. La nouvelle génération préfère investir de façon différente et se tourne vers l’art.

Comme je ne suis pas encore connu, je dois avoir une approche plutôt « éducative » et présenter aux gens les artistes que je représente. Il faut créer un climat de confiance, il y a eu beaucoup d’abus dans les années 80, aujourd’hui les gens peuvent facilement vérifier la côte d’un artiste sur Internet.

A Miami, nous avons la chance d’avoir des gens du monde entier qui vienne, j’aime d’abord parler d’art avec eux pour comprendre ce qu’ils recherchent pour ensuite pouvoir les diriger.

Art Basel, est un événement qui créé une belle énergie autour de l’art, les gens débarquent du monde entier. C’est une semaine qui demande beaucoup de travail, mais il ne faut pas s’attendre à faire des ventes. Les clients voient, découvrent et repèrent beaucoup d’œuvres et il leur faut ensuite du temps pour digérer.

Nous fêterons notre premier anniversaire le 1er Décembre prochain, en présentant des artistes établis comme: Georges Condot, Manolo Valdes, Vera Lutter et Mister Brainwash, et également des artistes émergeants : Philippe Breton, Carolus, Carlito Dalceggio etc.

Ricart Gallery 3900 NE 1st Ave. Miami, FL 33137. (305) 576-5000