Un “gâteau Obama” met le Bilboquet dans l’embarras à Dallas

Capture d'écran

Le très chic restaurant français Le Bilboquet à Dallas s’est retrouvé dans une tempête médiatique bien malgré lui. La raison: un “Obama Cake” brandi par Donald Trump Jr dans le restaurant, en présence du sénateur texan Ted Cruz.

Bien que mon anniversaire n’ait lieu que dans deux semaines, certains de mes amis ont décidé de m’offrir un gâteau de 40 ans un peu plus tôt que prévu. Et aucun anniversaire ne serait complet sans un gâteau Obama ?”, peut-on lire sur post Instagram du fils du président, où il se fait photographier avec la pâtisserie en faisant des grimaces (voir ci-dessous).

Le post, mis en ligne lundi 18 décembre, a suscité un tollé sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont jugé le gâteau de mauvais goût voire insultant envers le 44ème président. “Cela montre juste à quel point leur tempérament est négatif et cela traduit de ce qu’il pense des Noirs“, a commenté un utilisateur d’Instagram.

Face à la bronca, le propriétaire du restaurant, le Français Stephan Courseau, a expliqué dans un communiqué sur Facebook (inaccessible maintenant), lundi, que le gâteau controversé n’a pas été fait au restaurant. “Ted Cruz et Donald Trump Jr participaient à l’anniversaire d’un client fidèle qui a loué l’espace pour un événement privé, a-t-il écrit. Malheureusement, je ne travaillais pas dimanche et je n’ai pas pu intervenir dans les circonstances regrettables qui se sont produites mais je crois que je vous dois une explication et des excuses“. Et de préciser que le gâteau a été rapporté par un des participants – “nous ne sommes pas sûrs de qui“.

Pour se désolidariser encore plus de la controverse, il a précisé qu’il est “Français et ma femme, Mexicaine. Nous croyons tous les deux dans les valeurs universelles de l’amour, du respect et de la tolérance. Des valeurs que nous avons trouvées dans la communauté de Dallas. Nos amis et clients représentent un large éventail de croyances américaines: ils sont républicains, démocrates et indépendants. Ce qui les rassemble est la croyance que nous pouvons vivre ensemble avec amour, respect et tolérance. J’ai fait des Etats-Unis ma maison depuis longtemps car ce sont ces valeurs qui incarnent le vrai rêve américain”.