Gay Marshall chante Piaf

Sa vie, Gay Marshall la compare à une chasse au trésor. Lorsqu’elle découvre Edith Piaf en lisant une de ses biographies, elle se sent inexplicablement investie d’une mission. « C’était plus fort que moi, je devais découvrir tout de Piaf et de ses chansons » confie-t-elle. Après avoir interprété Diana Morales dans la comédie musicale de Broadway A Chorus Line, elle décide de quitter son Ohio natal et de suivre le chemin de son idole. Elle s’envole donc pour Paris où elle découvre les rues de Pigalle et de Belleville, le monde de la poésie française, et le photographe Jean-Louis Blondeau (Man On Wire), en qui elle trouve ce que Piaf aura cherché toute sa vie : le grand Amour.

Cette expérience parisienne lui inspire un One Woman Show, If I were Me…, où elle raconte la difficulté de vivre en France quand on est « trop américaine ». « Au premier abord, les Français sont arrogants et ils ont mauvais caractère. En réalité, leur façon de penser est admirable: les Français ont tous envie d’exister, peu importe leur position sociale. Il m’a fallu être très patiente pour comprendre et apprécier cela. » Gay chante aussi dans la production française de Cats, aux Folies Bergère dans Les Z’années Zazous ou encore au Cirque d’Hiver dans Emilie Jolie.

Vingt ans plus tard, de retour à New York, Gay Marshall réalise un album en hommage à Piaf, La vie l’Amour, et un spectacle, Piaf : Queen Of Heart. De par sa formation de comédienne, elle envisage chaque chanson comme un film dont elle interprète le rôle principale. « J’étais sur le chemin de la comédie et Piaf m’a lancé dans une aventure à laquelle je ne m’attendais pas. Je ne voulais pas prendre de cours de chant, et elle m’a appris à chanter». Loin de l’imitation donc, on retrouve tout de même dans l’interprétation de Gay Marshall la voix gouailleuse et l’esprit sans entrave de Piaf. Elle sera au Metropolitan Room, entourée d’Eric Svejcar au piano, Steve Gilewski à la basse, Martha Colby au violoncelle, Deni Bonet au violon (qui a également accompagné Cyndi Lauper en tournée) et Bill Schimmel à l’accordéon. En suivant le chemin de Piaf, Gay Marshall a trouvé sa voix, Paris et l’homme de sa vie. « Je dois beaucoup à Piaf».

PIAF : Queen Of Heart au Metropolitan Room: 34 W. 22nd St

Les jeudis 18 et 25 février, 4, 11 et 18 mars à 7:30pm

Prix : $25 + 2 boissons

Réservation : Metropolitanroom.com ou 212 206 0440

http://www.gaymarshall.com/

Pour acheter l’album Gay Marshall sings Piaf: La vie l’Amour: http://www.cdbaby.com/cd/gaymarshall