Ghett’Out, le festival des marginaux

Organisé par Alain Kassanda et Pascal Tessaud entre New York et Boston, le festival présente, du 9 au 12 avril, des productions aux marges du cinéma classique et des circuits de distribution traditionnels, avec un accent particulier sur le multiculturalisme – un des films présentés, “Donoma”, a coûté 200 dollars.

Au programme: des films français et étrangers, dont “Killer of the Sheep” de Charles Burnett sur la population afro-américaine du quartier de Watts à Los Angeles, théâtre d’émeutes en 1992. Ou encore “L’Afrance” (photo ci-contre), un film sénégalais sur la douleur de partir. Divers sujets de société seront abordés à travers des longs métrages comme “La BM du seigneur”, réalisé en immersion dans une communauté gitane, ou “Qu’ils reposent en révolte”, fiction retraçant le parcours du combattant des migrants de Calais. Cinq courts métrages seront aussi à l’affiche. Des discussions avec les réalisateurs auront lieu à Boston et New York.

Infos pratiques : 

“Ghett’ Out Film Festival”, du 9 au 12 avril. Entrée à $10 et Pass à $35. Pour plus d’informations sur les salles et les horaires, www.ghettoutfilms.com