Horreur: Mitt Romney parle français

Après la « hate ad », ces pubs de la haine qui attaquent parfois de façon virulente un politique du camp adverse, découvrez la pub en français sous-titrée. C’est le pari du groupe progressiste American LP qui a mis en ligne une vidéo truquée du candidat à la candidature républicaine Mitt Romney dans laquelle il s’exprime en français sur un sous-titrage bidon.

L’enjeu premier est de discréditer le républicain en rappelant qu’il a pris dans le passé des positions contraires  à celles de l’électorat conservateur. « J’étais un indépendant du temps de Reagan/Bush (…) Je crois que l’avortement devrait être sécurisé et légal dans ce pays, (…) Je crois, d’après mes lectures, que le monde se réchauffe et que les humains contribuent à ce réchauffement (…) ».

Sentiment francophobe

Le texte n’a rien à voir avec le discours, extrait d’une vidéo tournée pour promouvoir les Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City en 2002, mais le fait qu’il parle français n’est pas anodin : il s’agit d’attiser le sentiment francophobe, répandu chez les électeurs républicains depuis le refus de la France de soutenir les Etats-Unis lors de l’invasion de l’Irak en 2003. Le« french bashing »  a connu à cette période une belle envolée. On se souvient des « french fries » rebaptisées « freedom fries », de l’utilisation dans les medias de l’expression « Cheese-eating surrender monkeys » (ou « singes capitulards bouffeurs de fromage ») et surtout une campagne dénonçant John Kerry, candidat démocrate à l’élection présidentielle de 2004, parce qu’il aurait eu un ancêtre français et maîtrisait la langue de Molière.