Ilili, nouveau resto libanais

Exit le petit restaurant de falafels. Phillippe Massoud, Libanais francophone entend avec Ilili (« dis moi ») inaugurer un restaurant libanais “chic et sexy”. «J’ai voulu sortir du petit restaurant libanais « mom and pop » pour offrir un degré de luxe encore jamais atteint», explique-t-il. Tout est là pour vous le rappeler : l’entrée monumentale, la soie dorée qui recouvre les murs du lounge, l’espace VIP clôturé par une tente façon «1001 nuits», le DJ qui mixe les week-ends. On se croirait presque dans un épisode de la première saison de Sex and the City.

Situé sur la cinquième Avenue entre la 27ème et 28ème rue, ce quartier est, selon le chef, le nouveau Meatpacking district. Sans sourciller, il veut qu’Ilili soit un nouveau phare du quartier, au même titre que les restaurants étoilés Country et Eleven Madison Park. Si le restaurant a tout d’un club, «ma raison d’être est le restaurant», dit Phillippe Massoud, dont les expériences dans la restauration incluent Chez Joséphine à New York, le restaurant libanais Noura à Paris et Neyla à Washington. Il veut ajouter une touche new-yorkaise à la cuisine libanaise traditionnelle. Au Baba Ghannouj (caviar d’aubergine) à l’ail et au beurre de sésame, il ajoute de la grenade ($9), le dernier antioxydant à la mode new yorkaise. Le menu inclut aussi des pâtes manti fourrées à l’agneau épicé, tomates, menthe et crème de yaourt et du canard shawarma à la grenade, figues et oignons verts.

Dessiné par Nasser Nakib, l’endroit est conçu pour offrir une expérience «voyeuriste», explique Phillippe Massoud, avec un large sourire. Sur deux étages, avec la salle de restaurant en bas et multiples lounges, on peut effectivement voir et être vu sous tous les angles. Malheureusement, il n’est pas toujours aisé d’être «chic et sexy» en mangeant les moules cuisinées à l’alcool d’Arak, ail, et poivre d’Aleppo. Le charme risque alors de ne pas opérer.

Ilili, 5th Avenue, 236 5th Avenue, New York, NY 10001, 212-683-2929