Introuvable identité française

Le décès du célèbre anthropologue et ethnologue français Claude Lévi-Strauss âgé  de 100ans a fait couler beaucoup d’encre cette semaine. D’hommage en hommage la presse américaine se souvient surtout de son immigration aux Etats-Unis au cours de la 2nd guerre mondiale,  fuyant le nazisme,  et de ses recherches à la Social School of Research. Le New York Times le décrit comme « un puissant penseur » et « le père de l’anthropologie moderne ». Retraçant sa vie et sa pensée le journaliste  Edward Rothstein insiste sur sa passion pour les Indiens du Brésil: «  ses descriptions des tribus indiennes du Nord et du Sud de l’Amérique sont très éloignées des poncifs sentimentaux et des clichés pastoraux actuels»Le Washington Post met en avant «son influence sur les générations d’intellectuels» et veut qu’on se souvienne de lui comme « un intellectuel français imposant du dernier siècle souvent apparenté à Sartre ou Malraux ».

[ad#Article-Defaut]

Un grand bravo outre atlantique  à Marie NDiaye pour être « la première femme noire à remporter le prix Goncourt » comme le souligne le LA Times. Surfant sur l’effet Obama, l’écrivain française née d’un père sénégalais est la première femme du XXIème siècle à remporter le Prix Goncourt. Elle publia son premier ouvrage à dix-sept ans mais c’est à 42 ans et avec son roman « Trois Femmes Puissantes » qu’elle fut enfin récompensée.  Dans son livre qui se déroule en terre africaine, Marie NDiaye nous décrit avec précision l’exil et la souffrance de trois femmes. Afin de renforcer son clin d’œil politique le LA Times nous rappelle « l’immigration de Marie NDiaye à Berlin après la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007 ».

Voici une nouvelle qui nous rendra fier. Une équipe de chercheurs français a trouvé un remède pour stopper « la progression rare et fatale de la maladie d’adrenoleucodystrophie ». Le LA Times a annoncé Vendredi 6 Novembre la découverte « du traitement qui a permis la stabilisation de deux petits garçons atteints de cette maladie, qui attaque et détruit notre système nerveux». Le LA Times ainsi que tout les journaux médicaux félicitent et remercient « ce groupe de chercheurs avec à la tête les docteurs Nathalie Cartier et Patrick Aubourg de Paris Descartes l’Université » et « l’association ELA qui a pour ambassadeur le célèbre Zinédine Zidane » pour le succès et la qualité du travail effectué.

Enfin, pour ne pas trop nous flatter,  la presse américaine se moque de notre éternel débat « la France et son d’identité nationale». Cette semaine le Time titre  «Berêts et Baguettes ? France repense à son identité » et ironise en nous proposant une solution  afin de résoudre ce problème « chantonner la célèbre chanson de Charles Trenet Douce France au lieu  de chanter une fois par an La Marseillaise ».  Cette question est aussi une occasion pour la presse américaine, comme dans le New York Times, de rappeler le chaos médiatique du gouvernement français ce mois ci avec  «le népotisme de Nicolas  Sarkozy avec son fils et l’embarras du ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, au sujet de son livre ».