Jeune entrepreneur ne connaît pas la crise

Pour la seconde année consécutive, le Club 600 entreprend d’aider et de récompenser la démarche d’un entrepreneur jeune et innovant. Le but : aider un entrepreneur français ou américain à lancer son projet aux Etats-Unis. Il doit s’agir d’un projet lancé sur le marché américain il y a moins de trois ans et que le(s) entrepreneur(s) à la base du projet soi(en)t âgé(s) de moins de 35 ans.

Au final le projet est examiné par des experts membres du Club 600, qui regroupe des entrepreneurs français des Etats-Unis. Avec à la clé, un package d’une valeur de 100 000$ comprenant des services de coaching et de conseil pour un an. Un moyen de mener à bien son entreprise grâce à l’appui du Club 600, de ses experts et de ses contacts. Mais le gagnant reçoit également la somme de 10 000$ pour continuer à développer son projet et s’installer à New York. Un coup de pouce non négligeable pour une jeune entreprise.

L’an dernier, la première édition du concours avait récompensé Sébastien Payen et Thibaut Scholasch, concepteurs d’un système permettant aux viticulteurs d’améliorer leur rendement et la qualité d’un vignoble. Le plus important pour les deux gagnants, outre la partie d’autofinancement qu’un tel prix peut apporter, c’est “le rôle de guide des membres du Club. Notre projet est suivi par une équipe qui a beaucoup d’expérience dans le business. Au cours de nos discussions avec l’équipe, on peut vraiment avancer plus rapidement et éviter certains écueils“, explique Sebastien Payen.

Le Club 600 existe depuis 1985. Il a été créé dans le but d’échanger des idées de projet et de faciliter les échanges franco-américains dans les domaines du commerce, de l’industrie ou de la finance. La plupart des membres du club font partie ou dirigent de grandes entreprises américaines. Les concurrents ont jusqu’au 30 septembre pour présenter leur business plans au jury. Les trois finalistes seront annoncés le 31 octobre et le prix remis le 16 novembre.