Une journée à Fire Island: que faire ? Comment y aller ?

Fire Island Lighthouse

Learn more

Fire Island

Carte détaillée ici

Office du tourisme: ici

New York n’est pas Miami, mais on a la chance d’avoir un choix de plages assez large, accessibles en métro, train ou ferry. La facilité nous pousse souvent à Coney Island, Brighton Beach ou aux Rockaways. Mais il existe des coins beaucoup plus calmes et préservés un peu plus loin. Fire Island en fait partie.

Longue de 48 kilomètres, et large de moins d’1 km, l’île au large de Long Island est presque entièrement piétonne. Très prisée de la communauté homosexuelle qui y organise les meilleures fêtes de l’été, Fire Island est aussi la destination idéale pour une journée au calme, loin des bruits de klaxon de New York.

A voir, à faire

La plage:Il existe un nombre important de plages le long des deux côtes de l’île. Elles sont toutes très propres. Sable fin et blanc garanti. S’il fallait n’en citer que deux: Ocean Beach et The Pines.

Les parcs naturels:

Fire Island en compte trois: Robert Moses State Park (accessible en voiture mais vous ne pourrez pas aller plus loin), Fire Island National Seashore et enfin Smith Point County Park. Des endroits préservés, dotés de dunes, de forêts, de landes. La vie animale y est également riche avec la présence d’oiseaux migrateurs. Ne vous étonnez pas non plus de croiser une biche sur la plage à l’heure du pique-nique. Sans être un parc naturel à proprement parler, la Hidden Forest (près de Cherry Grove) est un endroit assez magique. Attention, où que vous soyez sur l’île, la présence de hautes herbes et d’animaux sauvages contribue à la présence de tiques.

Les communautés:

Cherry grove

L’île compte 17 petits villages répartis essentiellement dans la moitié sud. Cherry Grove et The Pines sont certainement les plus connus grâce à la communauté gay qui y a élu résidence il y a des dizaines d’années. Cherry Grove, plus plébiscité par la population lesbienne, est un charmant petit village aux maisons reliées entre elles par des passerelles en bois. On y trouve quelques restaurants, des bars et un glacier pour l’animation estivale. The Pines, tout aussi charmant, est plus fréquenté par les hommes et l’été les fêtes sont réputées! Les autres villages sont essentiellement résidentiels, mais vous trouverez toujours un bar ou un glacier pour vous rassasier.

Le phare:

Le Fire Island Lighthouse actuel remonte à 1858 et est resté en activité jusqu’en 1974. Situé dans le sud de l’île, le phare est accessible à pied depuis le Robert Moses State Park. Les visites sont possibles en été de 10 am à 4 pm.

Comment y aller ?

Fire Island se mérite et, pour y accéder, il faudra prendre un ferry depuis un des trois ports de Long Island qui désservent l’île: Bay Shore (Fire Island ferry Terminal), Sayville ou Patchogue. Mais pas de panique: le déplacement pour la journée vaut le détour.

Depuis Manhattan, le trajet en voiture vous prendra environ deux heures. La liaison en train est un petit peu plus rapide. Vous pouvez prendre le LIRR (Long Island Railroad) en direction de Montauk depuis Penn Station. Attention, depuis les gares de Bayshore et Sayville, il vous faudra prendre un taxi pour rejoindre les terminaux de ferry.

Le ferry : Au départ de Bay Shore et donc du Fire Island ferry Terminal, vous pourrez rejoindre plusieurs destinations dans le sud de l’île comme Kismet, Ocean Beach, Ocean Bay Park, Seaview.  Au départ de Sayville, le Sailor Haven Ferry Terminal dessert des ports plus au centre comme Fire Island Pines, Cherry Grove, Sailors Haven ou Water Island.  Enfin, il existe des liaisons au départ de Patchogue avec le Watch Hill Ferry Terminal vers Talisman Barrett Beach, Davis Park et Watch Hill.

 

 

 

Learn more

Fire Island

Carte détaillée ici

Office du tourisme: ici