Joyeux ANYversaire !

Dur, dur d’être Présidente d’Accueil New York. Depuis octobre 2007, Catherine Courrier est assise dans ce siège qui peut s’avérer quelque peu inconfortable : «Je ne m’imaginais que c’était aussi difficile de gérer une association aussi importante», admet-elle volontiers. C’est encore plus difficile lorsqu’on travaille à côté. En effet, arrivée à New York il y a dix ans, elle est aujourd’hui directrice marketing chez Estée Lauder. «Je m’occupe d’Accueil la nuit […] Je dors très peu de toute manière», sourit-elle. Et d’ajouter non sans un zeste de fierté : «Je suis la première Présidente à travailler en dehors», dit-elle.


Le vent tournerait-il donc à ANY ? Créée en 1988 par deux femmes d’expatriés, Chantal Château et Ghislaine Somnolet, pour informer et accueillir les nouvelles arrivantes francophones, Accueil New York, membre de la Fédération internationale des Accueils Français et Francophones de l’Etranger (FIAFE), a longtemps été perçu comme un «club de femmes oisives», selon l’expression de Catherine Courrier. «Lorsque je me suis inscrite après mon arrivée à New York, il n’y avait que des femmes et les activités avaient lieu en journée» quand Monsieur était au travail, se souvient-elle.

Mais qu’on ne vienne plus parler à Catherine Courrier de cette époque révolue. Car en vingt ans la société a changé. Et Accueil New York aussi. L’émancipation professionnelle des femmes et l’accroissement de la visibilité de l’organisation sur Internet ont considérablement rajeuni et masculinisé le profil des membres. «Aujourd’hui, les femmes ne suivent plus les hommes à l’étranger. Ce sont les hommes qui suivent les femmes, dit-elle. Je ne veux pas qu’on voit ANY comme une association qui ne bouge pas car ça ne correspond pas à la réalité».

Forte aujourd’hui de 500 membres, «sans compter les conjoints et la famille», précise Catherine Courrier, ANY est le premier Accueil des Etats-Unis. Financée par les cotisations de ses membres, Accueil New York a, au cours de ses vingt années d’existence, diversifié son offre de clubs et d’activités «Styles de vie» – «Jeunes Mamans», «Working Girls» et «Réseau féminin» – qui regroupent des membres ayant des rythmes de vie communs. L’Age d’Or, un groupe de retraités qui se réunit toutes les six semaines a ainsi été lancé en 1996 grâce à un partenariat avec le restaurant «La Bonne Soupe». Signe des temps, un «Réseau Masculin» verra le jour en mars 2008. Et la nouvelle présidente n’entend pas s’arrêter là : «Nous allons lancer un club d’œnologie et travailler sur la thématique du Bien-être, souligne-t-elle. Je pense qu’il y a de vraies possibilités de développement dans ce domaine-là».

Alors qu’ANY souffle ses bougies, Catherine Courrier pense à l’avenir. En plus de vouloir créer des échanges avec les 16 autres Accueils des Etats-Unis, son souci du moment est d’arriver à capter une communauté française rendue très volatile par le durcissement des conditions d’entrée sur le territoire américain. «Les nouveaux arrivants ne s’installent pas, explique-t-elle. Ils restent deux à trois ans et repartent en France ou à l’étranger». Autre défi : arriver à fidéliser les bénévoles, une cinquantaine aujourd’hui, qui animent les clubs et activités « Styles de Vie », assurent la permanence hebdomadaire au Consulat de France, rédigent les flashs d’informations et la newsletter et jouent le rôle de responsables de quartier à Manhattan, Brooklyn et le Queens. Rien que ça. «Rien ne serait possible sans eux», dit-elle. La nuit sera décidemment courte pour la nouvelle Présidente.

Le site d’Accueil New York

Anniversaire d’ANY “Au fil du temps, au fil de l’eau” :
Dîner-croisière: Samedi 15 mars à 20 heures
150 dollars/personne pour les non membres