La Caraïbe à New York

Le Caribbean Cultural Centre African Diaspora Institute permet de se rendre compte de la richesse de cette culture issue d’un syncrétisme. Le centre organise de nombreux événements tels que des expositions, des concerts,des lectures…

Caribbean Cultural Centre African Diaspora Institute
408 West 58th Street Between 9th and 10th Avenue.
212-307-7420

Caraïbe francophone

Petit et charmant, le Krik Krak est un restaurant qui sert une cuisine savoureuse et typiquement haïtienne. On y retrouve les spécialités du pays notamment le fameux porc frit appelé Griot ou le le riz et haricots rouges, une spécialité de Guadeloupe également…. Ceux qui aiment les akras, beignets généralement préparés avec de la morue salée, devraient en essayer une succulente variante végétarienne : les akras de malangua. Nous recommandons aux amateurs de fruits de mer d’y aller le dimanche. Ce sera l’occasion de goûter la spécialité du jour : du lambis, un crustacé populaire dans toute la Caraïbe.
Comptez entre $10 et $20 pour un plat.

Krik Krak
844 Amsterdam Ave, près de la 101street
212-222-3100

En dépit de sa simplicité, Ma cuisine est un endroit qui vaut le détour.
Si ce restaurant de Harlem est trop petit pour manger sur place, il se rattrape sur les saveurs et les quantités servies. Même les petites portions sont généreuses et pour moins de $10, vous repartirez avec une barquette que vous aurez du mal à terminer. Pour goûter au riz Djon Djon, plat typiquement haïtien que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans la Caraibe, il faut s’y rendre le dimache, mais pas trop tard parce que les quantités préparées sont très vite écoulées.

Ma cuisine
1701 Amsterdam Ave, entre 144 et 145th street.
212-234-7342

Le Kombit Kréyol est un lieu où l’on peut découvrir plusieurs aspects de la culture haïtienne. De la soupe de Giromon au lambi en passant par l’incontournable riz Djon Djon et la poule en sauce, les plats traditionnels figurent presque tous sur la carte. En plus de se régaler avec une cuisine pleine d’authenticité et de qualité, ce sera l’occasion d’apprécier une autre spécialité du pays : la peinture. D’inspiration naïve, les tableaux colorés accrochés aux murs rendent compte de la beauté du pays et traduisent souvent l’imaginaire vaudou. La musique locale est également à l’honneur. Tous les vendredis soirs, la maison propose un live, qui ne manquera certainement pas vous faire chalouper sur des airs de Kompa. Veillez toutefois à ne pas vous laissez envoûter par le rythme endiablé du Ra-ra. Comptez entre 10 et 20$ pour un plat.

Kombit Kréyol
279 Flatbush Avenue, Brooklyn.
718-399-2000

Certains vendredis, des musiciens de la Caraïbe francophone mettent le feu à la Manhattan Haitian Dance Party du SOB’s. Lors de ces Haitian Fridays, la majorité des artistes sont originaires d’Haïti mais il n’est exclus d’y entendre des airs venus de Guadeloupe et des autres îles francophones de la Caraïbe.

SOB’s
204 Varick St.
212-243-4940

Caraïbe anglophone

Lieu incontournable de la Caraïbe anglophone à NYC, le Negril Village est un restaurant branché et festif où l’on déguste les spécialités de la Jamaïque. Servies sur une délicieuse purée de bananes, les calypso shrimps valent le détour. En plat de résistance, nous vous conseillons le folklore et la simplicité du Ackee & Saltfish, le plat préféré des Jamaïcains composé de morue salée et de féculents locaux. Bien que minoritaire, la cuisine de Trinidad est également représentée sur le menu puisque le chef propose la spécialité du pays, sorte de crèpes fourrées appellées Roti. Avec sa lumière tamisée, le Négril Village est également l’endroit idéal pour prendre un cocktail et écouter les derniers tubes de reggea et de dancehall. Et si l’envie de danser vous prend, faites un tour dans le Rhum Lounge qui se trouve juste en dessous du restaurant. Il est préférable de réserver à l’avance tant le restaurant à du succès. Mais tout ceci à un certain prix. Comptez entre 15 et 35$ pour un plat de résistance.

Negril Village
70 W 3rd St, entre Thompson & Laguardia
212-477 – 2804

Dans un style beaucoup plus simple, Veronica’s Kitchen est un restaurant où l’on peut aller déjeuner sans se ruiner. Situé dans le Financial District, on y sert des spécialités trinidadiennes et jamaïcaines telles que le Chiken Jerk.

Veronica’s Kitchen
125 Front St

Les cordons bleus préféreront peut-être cuisiner eux-mêmes les plats traditionnels caribéens. Mais avant de se lancer, mieux vaut connaître les épices et les secrets d’une marinade réussie. Le chef T.I Williams se propose de vous apprendre à réaliser quelques recettes jamaïcaines le temps d’une leçon de cuisine. Une réservation est indispensable pour y assister.

Leçon de cuisine jamaïcaine le 1er septembre de 6pm à 9pm au Whole Foods Culinary Center, 95 East Houston. 55$. 1-877-365-EVENT

Caraïbe Hispanophone

Ouvert 24h sur 24, La Casa del Mofongo est une adresse particulièrement appréciée des Dominicains, dont la réputation festive n’est plus à faire. L’endroit est donc animé et c’est sur les rythmes de la Batchata et du Merengue qu’on y mange des plats populaires à l’image du Mofongo, préparation riche à base de bananes plantins et de viande.
Prévoyez 10$ pour un Mofongo et 17$ pour un churrasco steak.

La Casa del Mofongo
1447 St Nicholas Ave entre 182nd & 183rd St
212-740-1200

Situé dans un quartier latino de Harlem, le Morocco offre un certain depaysement. En dépit d’un décor kitsh, le Morocco est un nightclub qui devrait faire le bonheur des amateurs de danses latines. Dans une première salle, on se déhanche sur de la Salsa, du Merengue, et de la Batchata. Pour varier les plaisirs, une seconde salle propose une ambiance Hip Hop.

Morocco
3534 Broadway
212-939-0909