La carte de sécurité sociale

La Social Security est, aux Etats-Unis, le système de retraite publique. Mais le Social Security Number est bien plus que cela. Impossible de trouver un emploi (légal) sans les neuf chiffres magiques. Et son utilité va bien au-delà. Il est devenu de facto un numéro national d’identification, utilisé par les administrations (pour payer ses impôts,

passer le permis de conduire) mais aussi par beaucoup d’organisations privées (pour ouvrir un compte en banque, prendre un abonnement de téléphone portable)… Si vous ne travaillez pas pour un employeur américain, le SSN n’est théoriquement pas obligatoire, mais ne pas l’avoir complique singulièrement la vie et multiplie les tracasseries administratives.

L’obtenir: il faut se rendre dans un bureau de la sécurité sociale proche de votre domicile. C’est gratuit. Documents à présenter:
-*Formulaire SS-5 (à remplir sur place ou à télécharger préalablement sur le site de la SSA.
-*passeport avec le visa ET le formulaire I-94, la petite carte blanche que l’officier a agrafée dans le passeport à votre entrée sur le territoire.

Si votre visa vous permet de travailler aux Etats-Unis, pas de problème, ces documents devraient suffire à l’obtention de la carte, qui arrive par courrier à votre domicile quelques semaines après le dépôt de la demande. Ces visas sont: E-1, E-2 (investisseurs); F-1 (étudiants; attention, le seul fait d’être inscrit dans une université ne donne pas droit au SSN. Il faut en outre, comme le visa l’y autorise, avoir décroché un job “on campus” et présenter une lettre de l’université le précisant); H-1B, H-1C, H-2A, H-2B, H-3 (travailleurs temporaires); I (journalistes); J-1, J-2 (échanges étudiants, dans ce cas montrer également le formulaire DS-2019, Certificate of Eligibility for Exchange Visitor Status); K-1 (fiancé(e) d’un(e) citoyen(ne) américain(e)); L-1 (transfert à l’intérieur d’une compagnie); M-1 (stagiaires); O-1, O-2: (scientifiques, artistes, sportifs de haut niveau); P-1, P-2, P-3 (artistes ou sportifs dans le cadre d’un échange; Q-1, Q-2 (échange culturel); R-1 (religieux).

En revanche, si votre visa ne vous permet pas de travailler aux Etats-Unis, la tâche est plus ardue. La SSA délivrait autrefois des cartes avec la mention “Not authorized to work”, mais, en raison des législations post-11 septembre, elles ne sont plus données qu’au compte goutte. Toutes les administrations, et les organismes privés, sont désormais tenus d’offrir une alternative aux étrangers légalement sur le territoire qui n’ont pas de N° de sécurité sociale. La SSA ne délivre désormais de N° aux personnes qui ne peuvent travailler que lorsque ce N° est exigé pour toucher des droits d’un Etat ou de l’Etat fédéral.
Dans les faits beaucoup de services (par exemple pour le permis de conduire) demandent une lettre de refus (denial letter) de SSN provenant de la social security administration. Donc, il vous faudra tout de même faire la demande, tout en sachant à l’avance que vous n’aurez pas la petite carte en carton!

Pour les permanent resident (titulaires de la carte verte, il existe une procédure spéciale qui permet de demander la carte de sécurité sociale en même temps que le visa. Il suffit de cocher une case dans le formulaire de demande de visa.

VOIR: informations complémentaires sur le site de la SSA