La France, cette mal-aimée

Si l’actualité sur les Roms évolue – Brice hortefeux s’est exprimé sur RTL le 25 août, Nicolas Sarkozy est rentré de vacances et s’est réuni avec ses ministres – l’analyse, elle, ne varie pas. Doreen Carvajal dans son article du NYT explique que Nicolas Sarkozy se trouve dans “une période critique qui va définir sa présidence et ses chances pour la ré-élection en 2012. La focalisation du gouvernement sur les Roms (…) a été critiquée comme étant une tactique politique de M. Sarkozy pour consolider le soutien de sa base à droite“. Rien de nouveau donc… Mais la journaliste soulève tout de même deux points intéressants: les médias bulgares ont rapporté que certains des Roms expulsés de France étaient Turcs: “Le problème fondamental des Roms dans une Europe sans frontière pourrait en fin de compte refroidir un peu plus l’enthousiasme d’une admission de la Turquie dans l’Union européenne“. Et enfin la journaliste explique que la communauté la plus nombreuse de Roms en Europe se trouve en Espagne et que le pays a “crée un programme en avril dernier de 107 millions d’euros sur trois ans pour financer l’éducation, la santé et le logement des femmes roms“. Une conclusion en forme de pied de nez à la politique française actuelle à l’égard de cette communauté.
Un article de Bloomberg fait lui état de l’avis de l’opposition, une opposition politique que l’on entend peu dans les médias américains, se limitant souvent aux organisations de défense des droits de l’homme. Dans cette article, on apprend ainsi que Maritine Aubry a vivement critiqué ces expulsions disant que “cet été était l’été de la honte” et que la gauche – sans surprise vu le contexte – a repris du poil de la bête.

Et le Wall Street Journal se fait le plus critique cette semaine à l’égard de la France, pointant du doigt les incohérences de sa politique économique et du discours de ses politiques: “La ministre des finances Christine Lagarde prédit que l’économie française enregistrera une croissance de 2% l’année prochaine et réduira son deficit budgétaire de 8% à 6% du PIB. Le fondement de cet optimisme n’est pas clair” fait remarquer de façon assez drôle Irwin Stelzer dans son article, intitulé “Le government français croit-il vraiment en ses propres previsions économiques?“. Et le journaliste s’étonne plus encore des propos de Nicolas Sarkozy: “M.Sarkozy vante constamment le modèle français d’intervention active de l’Etat comme une alternative au “néolibéralisme anglo-saxon“. Mais le journaliste se veut pédagogue. Il reprend méthodiquement chaque argument du gouvernement français pour le montrer sous son vrai jour. Conclusion sans appel: le discours économique de la majorité ne tient pas la route.

Le New York Times s’intéresse par ailleurs au vol d’oeuvres d’art. La journaliste s’interroge: qui a bien pu faire ça et comment? La “vulnérabilité” des musées et apartements de propriétaires privés est mise en cause et présenstée comme une “source d’inquiétude” dans l’héxagone. Surtout après le vol d’une oeuvre d’art au Musée d’Art moderne en mai, puis dans l’appartement d’une des petites-filles de Picasso. Cet article en trois parties fait intervenir des agents du FBI et d’Interpol et traite de façon intéressante la question de la sécurité des oeuvres d’art dans le monde et de l’organisation très élaborée de certaines bandes de voleurs de haut vol.

Photo par Philippe Leroyer – “Rom Demonstration”, 01Dec07, Paris (France)