“Une victoire pour les immigrants”: la presse américaine juge le sacre des Bleus

Crédit photo: Facebook Equipe de France

Au lendemain de la victoire historique des Bleus à la Coupe du monde, la presse américaine célèbre la diversité ethnique de l’Equipe de France.

Vive la France! Et beaucoup d’autres nations également“, titre le Washington Post en rappelant les origines étrangères de plusieurs joueurs de l’équipe comme Antoine Griezmann (allemandes et portugaises), Paul Pogba (guinéennes) ou Kylian Mbappe (camerounaises et algériennes). “Environ deux-tiers de l’effectif est issu de l’immigration”, rappelle le journal américain, avant de renommer les Bleus “les mini-Nations unies du foot”.

“La victoire des Bleus est celle des immigrants à travers le monde”, écrit Peniel Joseph dans un édito publié sur CNN. L’universtaire considère que “l’Equipe de France montre à tous comment l’immigration, à son meilleur, détient la clé d’un avenir libéré et plus humain pour nous tous”. Dans un pied de nez aux politiques anti-immigration des Etats-Unis et de l’Angleterre, il ajoute que “la diversité raciale et ethnique représente une force durable à tous les niveaux de la société, qui établit des ponts culturels et politiques à l’intérieur des pays, des États-nations et des quartiers”. 

“La victoire de la France en Coupe du monde réunit toute une nation”, titre quant à lui le New York Times, décrivant les scènes de liesse vues en France pendant et après le match. “Des femmes en hijab encourageaient l’équipe aux côtés de prêtres, des parents avec leurs enfants dans les bras et des adolescents aux joues peintes en bleu-blanc-rouge sautaient de haut en bas”. Pour le journal américain, “le match aura rapproché les Français de toutes les ethnies et origines”.