La lecture « for Dummies »

Inutile de se ruer vers Barnes and Noble en espérant trouver un manuel de lecture « pour les Nuls », avec des petites astuces et résumés d’œuvres pour briller dans les soirées new yorkaises. Non, dans son essai « Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ? », Pierre Bayard, professeur de littérature à l’Université de Paris VIII cite Montaigne et Paul Valéry. Le livre a été traduit par Jeffrey Mehlman, le traducteur de Jacques Derrida et de Maurice Blanchot. Dans son livre, Pierre Bayard invite à construire un rapport plus libre avec la lecture, sans culpabiliser…

Quelle réception espérez-vous aux Etats-Unis ?
C’est un livre qui traite de choses sérieuses avec un ton humoristique. J’espère que les deux dimensions seront bien comprises. En Allemagne, le livre est un bestseller car il y a beaucoup de non-lecteurs. Je pense qu’il en y a aux Etats-Unis aussi.

Vous dites qu’en France, l’école détruit l’amour de la littérature, en partie parce qu’elle n’autorise pas à « survoler » les livres ?
Il y a un risque de n’enseigner qu’une manière de lire, qui est la lecture de la première à la dernière ligne. Je ne veux pas dire que la méthode traditionnelle n’est pas bonne. Mais les grands lecteurs savent inventer une multitude de trajets de lecture; en parcourant les livres, en les feuilletant, en les achetant et les lisant plus tard. Et effectivement, il leur arrive de parler très bien de parler des livres qu’ils n’ont pas lus.

Quelles sont les différences entre les modèles de lecture en France et aux Etats-Unis ?
Je ne peux pas répondre précisement sur la différence entre l’enseignement de la lecture dans les écoles françaises et américaines. En tant qu’universitaire, j’ai fréquenté les bibliothèques dans les deux pays. En France, dans la plupart des bibliothèques, vous commandez un livre au guichet. Aux Etats-Unis, vous circulez dans la bibliothèque, un geste complètement différent. Souvent, vous sortez de la bibliothèque avec un autre livre que celui que vous alliez chercher. Cela est beaucoup plus positif sur le plan de la lecture. Pour un pays qui est parfois présenté comme moins cultivé que l’Europe, cette image est tout à fait frappante car c’est un vrai lieu de recherche et de savoir libre. La promenade dans les livres est concrètement possible. Totalement impossible en France, sauf si la personne qui s’occupe des livres se trompe.

Votre tournée américaine prévoit des étapes à Harvard et à l’Université de Lousiane. Un passage à New York ?
Je dois donner une conférence à la New York Public Library en compagnie d’Umberto Eco, qui est présent dans mon livre car j’ai consacré un chapitre au Nom de La Rose. Umberto Eco va sortir du livre sous mes yeux pour s’incarner, un phénomène fantastique que j’attends avec beaucoup d’appréhension…

Conférences:
Pierre Bayard sera à la New York Public Library (PLAN) avec Umberto Eco le 17 Novembre à 19 heures.

Le 18 Novembre à Brooklyn, à Freebird in Red Hook de 18 à 20 heures.

Pierre Bayard. How to Talk About Books You Haven’t Read, Bloomsbury USA, $19.95