La réponse de France 2

C’est un élu de l’Assemblée des Français de l’étranger, Jean Lachaud, grand défenseur de la diffusion du journal de France 2 aux Etats-Unis, qui, après avoir lu French Morning, a écrit à la chaîne française. Panique à bord. La chef du service de traduction est “horrifiée”. Même si elle assure que cette “blague de potache d’un traducteur un peu surmené” n’a rien d’anti Sarkozy. La preuve: les traducteurs sont Américains…
Ci-dessous, l’intégralité des deux courriers adressés à Jean Lachaud à propos de l’incident.

Monsieur,
Je prends connaissance par votre courriel de l’incident survenu lundi soir dans la traduction du journal, et j’en suis horrifiée. N’étant pas présente moi-même ce soir-là, j’ai donc mené l’enquête auprès de l’équipe de service. Parce que le travail de traduction chaque soir, dans les délais qui nous sont impartis, se fait toujours sous la pression et que les traducteurs sont chaque soir soumis à un stress important, il est déjà arrivé qu’un traducteur, ne trouvant pas dans la seconde la traduction appropriée, se défoule en tapant une fécétie, puis revienne à la fin sur ce sous-titre. Enfin, une vérification finale permet de valider la traduction définitive. C’est semble-t-il ce qui s’est passé lundi soir. Le tracucteur s’est un peu “lâché”, puis a corrigé sa traduction. Malheureusement, (erreur humaine, bug informatique, à cet instant je l’ignore), c’est la version non corrigée qui a été envoyée, et a donc abouti au résultat que vous avez pu voir.

Meme si cette erreur était involontaire, elle n’en est est pas moins impardonnable, et je l’ai fait savoir immédiatement à mon équipe, demandant à tous d’être particulièrement vigilants en cette période électorale. malheureusement, le mal est fait, j’en suis d’autant plus navrée que, comme vous le savez, l’avenir du sous-titrage en anglais du journal est menacé, et que cette erreur arrive donc au plus mauvais moment.

Serait-il opportun, d’après vous, de transmettre ces explications à la rédaction de French Morning NY? Etes-vous vous-même en contact avec eux? merci des informations que vous pourrez me transmettre, et toutes nos excuses pour ce fâcheuse erreur.

Claire Quidet

——————————————————————————–

Monsieur,
Je viens de m’entretenir avec les traducteurs de mon service, suite à l’erreur de manipulation qui a fait partir la version non corrigée d’une partie des sous-titres. Après ma discussion avec eux, je m’aperçois que j’ai omis d’apporter une précision dans mon précédent courriel. Aussi impardonnable que soit cette erreur, il serait faux de croire néanmoins, comme l’indique l’article, qu’il s’agisse d’un sous-titre anti-Sarko. Comme je vous l’expliquais, il s’agit plutôt d’une blague de potache d’un traducteur un peu surmené, qui aurait pu s’appliquer à n’importe quel autre personnage, politique ou non, que le traducteur aurait eu à traduire dans sa partie ce soir-là. il faut enfin rappeler que tous les traducteurs sont américains, et qu’en plus de ne pas être électeurs pour ce scrutin, leurs sentiments vis-à-vis des candidats n’ont rien d’aussi tranché que ceux des citoyens français. La gravité de cette faute subsiste, mais j’ai pensé qu’il n’était pas inutile d’apporter ces précisions.

Cordialement
Claire Quidet