Lancement de la French Tech Austin à SXSW

Profitant de la venue de nombreuses entreprises françaises à Austin à l’occasion du festival SXSW, La French Tech Austin a annoncé son lancement officiel lors d’un petit-déjeuner conférence, dimanche 11 mars.

A défaut de pouvoir annoncer l’obtention du label officiel French Tech décerné par le gouvernement français (les règles d’attribution sont en train d’être revues), l’organisme a dévoilé son site ainsi que ses objectifs à court terme.

« Les objectifs principaux pour le moment sont de regrouper les entrepreneurs français et les acteurs de l’écosystème français d’Austin en une communauté, et de commencer à créer des liens et d’aider les start-ups à s’implanter ici, explique Christophe Daguet, coordinateur en chef de la French Tech Austin. On n’a pas vraiment besoin du label pour commencer à faire tout ça. De plus, on a le soutien de la mission French Tech ainsi que de Business France car ils sont bien conscients du dynamisme économique que représente Austin ».

Créée fin 2013 par le gouvernement français, l’initiative French Tech a pour but de favoriser l’émergence de start-ups françaises à succès. Les métropoles sont labellisées “French Tech” par l’Etat quand elles sont reconnues comme des écosystèmes de startups françaises caractérisés par une dynamique de croissance (mobilisation des entrepreneurs, montant cumulé des levées de fonds, nombre de startups en forte croissance…). S’il lui était octroyé, Austin serait la quatrième ville des Etats Unis à arborer le label French Tech après New York, Los Angeles et San Francisco.

Autre objectif de French Tech Austin: promouvoir la France auprès des investisseurs texans. « C’est un label qui fédère. Outre le soutien qu’il apporte aux entrepreneurs, il représente un fort outil de communication vis-à-vis des autres pays, que ce soit au CES de Las Vegas ou à SXSW par exemple. »

Les premières initiatives de la French Tech Austin ont commencé il y a deux an et demi avec des évènements mensuels de networking. Face à leur succès, les organisateurs ont décidé d’accélérer la mise en place de son programme. « Il y a un tel dynamisme ici. On est encore petit mais les choses vont vite. Il n’y a qu’une dizaine de start-ups françaises à Austin aujourd’hui mais il n’y en avait quasiment pas il y a cinq ans. »

« L’étape suivante est de mettre en place un programme de mentorat afin de regrouper les entrepreneurs qui ont déjà de l’expérience sur le marché américain, comme Christophe Lavigne, et de les mettre en relation avec les entrepreneurs français qui souhaitent s’implanter aux Etats-Unis. Ce programme n’existe pas vraiment dans les autres villes