L’art au chevet des enfants malades

Depuis plus d’un an, l’association Act4Me réussit une belle petite percée à Miami auprès d’un large public grâce à sa formidable énergie. Ses trois créatrices (dont la française Maida Berberian Bignon) se battent quotidiennement afin d’améliorer la vie d’enfants souffrant de maladies neurologiques (épilepsie, autisme, troubles de la parole, de l’équilibre …). Grâce à leur travail, ces enfants pourront accéder financièrement à des thérapies très coûteuses et de longue haleine. Leur vie et le quotidien de leur famille s’en trouveront largement améliorés.

Touchée par cette cause, Bénédicte Blanc-Fontenille, artiste peintre française installée à Miami depuis 9 ans, n’hésite pas à se porter volontaire auprès de l’association. Bénédicte « espère toujours pouvoir apporter quelque chose à quelqu’un.  L’art ne vit que s’il est partagé et suscite une émotion.» Son travail – sublime ! – évoque la vie qu’elle interprète comme « une fragilité positive» puisqu’elle nous entraîne dans un mouvement perpétuel semblable une succession d’équilibres instables. Le « bonhomme » est le fil conducteur de son œuvre. On le retrouve aussi bien dans ses sculptures blanche et aériennes que dans ses peintures ou la matière appliquée résulte d’un « équilibre entre les opaques et les translucides de façon à illustrer le cycle perpétuel de la vie ».
De la à dire qu’elle illustre à merveilles l’association, il n’y a qu’un pas !

De son coté, Benard Marcowicz, directeur de la galerie Marcowicz Fine Art, située dans le Design District depuis un an, est convaincu par le talent de Bénédicte et lui propose d’exposer dans sa galerie. C’est l’occasion rêvée de créer un événement double : découvrir, et le travail de Bénédicte, et celui de l’association Act4Me.
Durant la soirée cocktail du mercredi 3 Novembre, une sculpture originale et inédite sera mise aux enchères muettes. Ceux qui souhaitent « donner » inscriront sur un cahier le montant de leur enchère. Le prix de départ n’est pas encore fixé mais Bénédicte me confie qu’il devrait se situer aux alentours de $500. Et, jusqu’à la fin du mois de Novembre, 20% des ventes seront redistribuées à l’association.

Alors, pour « donner » aussi, rendez-vous mercredi 3 Novembre dans le design district dès 18h30.