Laura Levine sort de l’ombre

Ses photos d’icônes de la musique ont fait le tour du monde et des magazines : le Rolling Stone, Sounds UK, et le New York Rocker dont elle a été un temps la photographe en chef. Cette diplômée d’Harvard a côtoyé les plus grands : Madonna, R.E.M, Björk , James Brown , Annie Lennox (Eurythmics), Joan Jett, The Clash, et la liste est encore longue.

Ce qui frappe le plus dans le travail de Laura Levine est sa propension à humaniser les artistes qu’elle photographie. Situations anodines ou quotidiennes, ses sujets passent de superstars à personnes communes. Comme dans ce cliché du groupe R.E.M, simplement dégustant un hamburger au bar du Walter’s Bar-B-Que.

Laura Levine arrive à capturer l’intime, l’enfoui. Son oeil transgresse les barrières de l’apparence pour atteindre le réel. Devant son objectif, les artistes se mettent à nu, tantôt fragiles, tantôt riants. Loin des obligations de la vie publique. L’artiste réussit le tour de passe de s’accorder la confiance d’artistes comme Björk, étonnement naturelle dans son habit de feuilles au milieu des bois.

Mais la photographie n’est pas la seule corde qu’a l’artiste à son arc, puisqu’elle a également illustré des livres pour enfants et réalisé un court film documentaire intitulé “Peekaboo Sunday”.

Après de nombreuses publications et participations à des expositions, Laura Lavine saute le pas et expose son travail seule. 30 ans après ses débuts.

Steven Kasher Gallery

521 West 23 Street (Chelsea)
New York, NY 10011
212 966 3978